Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : les Canaris s'inclinent contre Angers à domicile pour la première fois depuis 52 ans

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les Nantais gâchent leur fin d'année. Après l'ouverture du score de Ludovic Blas, les Canaris n'ont plus rien montré et se sont faits logiquement punir par Angers (1-2), ce samedi soir. C'est la première fois en 52 ans que le FC Nantes s'incline à domicile dans le derby des Pays de la Loire.

Le milieu de terrain du FC Nantes, Ludovic Blas, a inscrit, ce samedi soir face à Angers, son quatrième but de la saison.
Le milieu de terrain du FC Nantes, Ludovic Blas, a inscrit, ce samedi soir face à Angers, son quatrième but de la saison. © AFP - Loic Venance

Nantes, France

Ces Nantais rentrent dans l'histoire après ce revers (1-2) concédé sur leur pelouse contre le SCO d'Angers, le premier depuis le 11 novembre 1967. A l'époque, Christian Gourcuff n'avait que 12 ans et écoutait les exploits de la bande à Jean-Marc Guillou derrière un transistor. "Je suis amer, lâche l’entraîneur des Jaunes et Verts à l'issue du match. C'était un match compliqué, sans maîtrise et joué dans des conditions difficiles." Un match que les Jaunes et Verts avaient pourtant pris par le bon bout, grâce à Ludovic Blas, avant de sombrer dans le deuxième acte. 

Blas encore buteur, Coulibaly toujours muet

Les Canaris se sont faits doucher. Au propre comme au figuré. Sous une pluie battante, ce samedi soir, les coéquipiers d'Abdoulaye Touré n'ont pas réussi à trouver la faille pour enchaîner un troisième succès de rang. Porté par un Alban Lafont des grands soirs, les pensionnaires de la Beaujoire ont été les premiers à trouver la faille grâce à Ludovic Blas, auteur de son quatrième but de la saison (1-0 à la 18è). Dominateurs, les Jaunes et Verts ont su saisir leur chance sur leur seule action nette de la première période. 

Méconnaissables au retour des vestiaires, Kalifa Coulibaly - auteur d'un but sur ses 976 dernières minutes de jeu - et ses partenaires ont progressivement cédé la maîtrise du jeu aux hommes de Stéphane Moulin. Et sur un énième centre, Antonin Bobichon permettait aux siens de revenir à égalité au tableau d'affichage grâce à un coup de tête qui, malgré la parade du portier nantais, a franchi la ligne pour quelques centimètres (1-1 à la 50è). 

Malgré sa défaite, le FC Nantes reste cinquième de Ligue 1

Malgré le soutien des 29.807 spectateurs venus encourager les leurs une dernière fois cette année, les Canaris n'ont jamais sonné la révolte. Seules les tentatives lointaines de Ludovic Blas et de Mehdi Abeid donnaient quelques frissons aux Angevins. Mais ce sont bien ces derniers qui étaient les plus tranchants, ce samedi soir.  

Et sur une perte de balle de Ludovic Blas, Rayan Aît-Nouri trouvait seul l'entrant, Farid El Melali, au deuxième poteau et qui n'avait plus qu'à ajuster Alban Lafont (1-2 à la 87è). "C'est une grosse déception car il y avait moyen de bien finir l'année, peste Abdoulaye Touré quelques instants après la fin du match. En deuxième mi-temps, on a eu complètement tout faux." Pourtant, Christian Gourcuff, qui va prolonger son contrat d'une année, n'a pas estimé bon de faire de changement. 

"Si je n’en fais pas c’est que je n’ai pas de changements à faire, estime le technicien breton. Ce n’est pas une obligation de faire trois changements. J'en fais pour apporter quelque chose, pas juste pour en faire." Est-ce un appel du pied à ses dirigeants pour recruter à quelques jours de l'ouverture du mercato hivernal ? En attendant, les Canaris, toujours cinquièmes de Ligue 1, vont bénéficier de huit jours de vacances avant d'aborder une deuxième partie de saison plus indécise que jamais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu