Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : Ludovic Blas, la clé de voûte du maintien

-
Par , France Bleu Loire Océan

Souvent agaçant cette saison, à l’image du FC Nantes, parfois fantomatique, le milieu de terrain Ludovic Blas n’en est pas moins pétri de talent. Sa prestation XXL contre Angers en est la preuve. Un déclic ? A confirmer, ce samedi après-midi face à l'Olympique de Marseille.

Avec son nouvel entraîneur Antoine Kombouaré (droite), le milieu de terrain du FC Nantes Ludovic Blas (gauche) part en quête de plus de régularité.
Avec son nouvel entraîneur Antoine Kombouaré (droite), le milieu de terrain du FC Nantes Ludovic Blas (gauche) part en quête de plus de régularité. © AFP - Jean-François Monier

Depuis son éclosion au plus haut niveau en mai 2016 avec Guingamp jusqu’à aujourd’hui, l’inconstance colle aux basques de Ludovic Blas. Pas d’un point de vue statistique - cinq buts, deux passes décisives - mais dans son implication et sa concentration sur la durée. Capable de métamorphoser le FC Nantes, comme à Angers le weekend dernier, le milieu de terrain de 23 ans n’a que trop peu montré les qualités qu’on lui prête depuis son plus jeune âge. Il est pourtant l’atout maître des Canaris dans la lutte pour le maintien, et il doit être à la hauteur ce samedi face à Marseille. Explications. 

"Il est attendu au tournant, il le sait"

Sa première cohabitation avec Antoine Kombouaré dans les Côtes-d'Armor s’était mal terminée. Mais depuis cinq saisons se sont écoulées. Et le natif de Colombes concède avoir pris du plomb dans la tête. Et l’arrivée du Kanak provoque plus d’enthousiasme qu’elle ne fait ressurgir de mauvais souvenirs. "Il est resté le même mais c’est moi qui ai changé, concède le meilleur ami de Marcus Coco. Je suis différent. A Guingamp, il est venu avec des idées avec lesquelles je n'étais pas d'accord mais au final, il avait raison. Si je ne joue pas, c'est de ma faute. Maintenant je le comprends et c'est rentré."

Le regard de son entraîneur n'a effectivement pas changé d'un iota. "La difficulté pour Ludo, moi qui l'ai connu à Guingamp, c'est de répéter ces efforts, observe Antoine Kombouaré. Il est attendu au tournant, il le sait." Capable de traverser une rencontre tel un fantôme, ou presque, l'homme aux 150 matchs de Ligue 1 est surtout celui qui est capable de tirer vers le haut une formation à lui tout seul. Comme dans le derby des Pays de la Loire, le weekend dernier, où il a été étincelant en délivrant deux passes décisives et en provoquant un penalty. 

Kombouaré, l'entraîneur parfait pour faire passer un cap à Blas ? 

"Je trouve que j'ai progressé en matière de régularité, promet Ludovic Blas. Avant, c'était flagrant. Mais je dois encore progresser là-dessus et faire des matchs comme à Angers, tous les weekends. Il faut que je trouve le déclic pour que la confiance revienne à chaque match. J'en ai parlé au coach et ce sont des choses à travailler." De son propre aveu, Christian Gourcuff a joué un rôle clé dans la progression du joueur dans cet aspect mental. Et dès son arrivée, Kombouaré s'est attaché à poursuivre ce travail en prenant du temps pour discuter avec son milieu et trouver "les mots qu'il fallait", dixit le principal intéressé.

L'échange a pris des allures de déclic pour le champion d'Europe des moins de 19 ans avec l'Equipe de France. En témoigne son match à Angers, incontestablement le plus abouti de la saison. "Il a explosé ses chiffres sur le plan athlétique, que ce soit en nombre de courses, de sprints ou dans leur intensité et leur répétition, se satisfait le quatrième entraîneur nantais de la saison. Comme par hasard, il fait ensuite ces performances et il est efficace dans le jeu.

Le numéro 10 confie être chanceux de retrouver un entraîneur qu'il connait et qui le connait. "Je dois prendre tous les conseils d'Antoine", assure-t-il. Seul l'avenir dira si le Kanak était la personne idoine pour faire franchir un cap à Blas, le joueur capable de permettre au FC Nantes de sauver sa peau en fin d'exercice. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess