Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : Nicolas Pallois, un début de saison XXL

-
Par , France Bleu Loire Océan

A 32 ans, Nicolas Pallois réalise peut-être le meilleur début de saison de sa carrière. Associé à Girotto en défense, le Canari rayonne. "Il me surprend encore", confie son entraîneur, Christian Gourcuff. Et les chiffres parlent pour lui. Contre Rennes, il a gagné 75% de ses duels, record du match.

Le défenseur du FC Nantes, Nicolas Pallois, a une fois encore réalisé un très grand match, ce mercredi soir, face au Stade Rennais.
Le défenseur du FC Nantes, Nicolas Pallois, a une fois encore réalisé un très grand match, ce mercredi soir, face au Stade Rennais. © Maxppp - Jérôme Fouquet

Nantes, France

Il y a le joueur et l'homme. Sur le terrain, Nicolas Pallois est un "guerrier", un terme qu'il n'hésite pas à employer pour définir son coéquipier en défense, Andrei Girotto. En dehors, "c'est quelqu'un de très calme, se souvient son ancien entraîneur à Laval, Philippe Hinschberger. Mais c'est un garçon qui a une grosse grosse confiance en lui." Le natif d'Elbeuf, en Seine-Maritime, réalise un début de saison parfait. En témoigne, son match contre Rennes au cours duquel il a écœuré les attaquants adverses avec 75% de duels gagnés et un placement irréprochable. 

"Il est arrivé à Laval comme latéral gauche"

Le grand public l'a découvert au printemps 2010, en coupe de France. L'US Quevilly éblouit la France du football, élimine Angers (Ligue 2), le Stade Rennais (Ligue 1) et Boulogne-sur-Mer (Ligue 2) pour se hisser dans le dernier carré de la compétition. L'épopée du petit poucet prendra fin contre le Paris-Saint-Germain. Pas celle de Nicolas Pallois. Celui qui est alors latéral gauche attire la convoitise des clubs professionnels et notamment de Valenciennes avec qui il s'engage à l'été. 

J'ai choisi de l'installer comme défenseur central étant donné son profil, sa carrure", dévoile son ancien entraîneur à Laval (2011/2012), Philippe Hinschberger.

L'année suivante, il est prêté au Stade lavallois. "C'est la cellule de recrutement qui l'a fait venir, se souvient Philippe Hinschberger. Il est arrivé comme latéral gauche. Je le titularise contre Guingamp lors d'un match de coupe de la Ligue et dans la surface il fait une paire d'erreurs et notamment un petit pont manqué. Ça ne c'était pas très très bien passé [défaite 2 à 0, ndlr]". 

A l'entrainement, Nicolas Pallois continue de répéter ses gammes de latéral, et c'est à ce moment-là que l'actuel coach du Grenoble Foot 38 tente un pari. "J'ai choisi de l'installer comme défenseur central étant donné son profil, sa carrure. Lui, il était persuadé qu'il pouvait rivaliser avec les titulaires." Et ça ne manque pas, le futur bordelais enchaînera les feuilles de match lors de la seconde partie de saison. 

"Il est énorme depuis le début de saison"

Après Laval, Nicolas Pallois file à Niort puis à Bordeaux avec de débarquer sur les bords de l'Erdre, lors du mercato estival 2017. Son aventure nantaise n'a pas été un long fleuve tranquille. Titulaire avec Claudio Ranieri, le défenseur devient ensuite indésirable avec Miguel Cardoso avant de réintégrer le onze de départ sous Vahid Halilhodžić. "Il a une vraie croyance en ses possibilités", ajoute Philippe Hinschberger. Une saison définitivement à part pour l'ancien Bordelais, peut-être la plus difficile de sa carrière. Au mois de janvier, il perd Emiliano Sala, un de ses amis les plus proches, dans un crash d'avion. "Ce dernier mois a été un peu compliqué pour moi, avoue-t-il le 5 février, au soir d'un succès du FC Nantes face à Toulouse et durant lequel le nom défenseur a longuement été scandé par le public. Mais ce qui se passe en dehors, c’est dans ma tête."

Le FC Nantes est la seule équipe de Ligue 1 à n'avoir encaissé aucun but à domicile, depuis le début de la saison. 

Effondré par la disparition de l'attaquant italo-argentin, Nicolas Pallois n'en réalise pas moins une seconde partie de saison éclatante. Avec Diego Carlos - vendu à cet été au FC Séville - il forme une défense solide. Et ça se vérifie en statistiques. Le joueur de 32 ans est le défenseur du championnat qui gagne le plus de ballons par match (20.6 en moyenne). "C’est un garçon solide, appliqué, discipliné", explique son ancien entraîneur, Vahid Halilhodžić. "Il est toujours très concentré et quand il est en plein possession de ses moyens, il est assez impressionnant", ajoute Hinschberger. Sur ces six derniers mois, Nicolas Pallois est le 11è meilleur défenseur de Ligue 1, selon l'Observatoire du football (CIES) qui évalue les joueurs en fonction de leur productivité et de leur efficacité autant individuellement que collectivement.  

"Il est énorme depuis le début de la saison", lance de son côté l'ancien Canari et consultant France Bleu Loire Océan, Issa Cissokho, lors de la victoire du FCN dans le derby breton. "Je connaissais Nicolas car ça fait un certain temps qu'il joue dans le championnat de France, explique Christian Gourcuff. Et c'est vrai qu'il me surprend positivement à tous points de vue. On connaissait son impact athlétique mais il n'y a pas que ça. Sur le plan tactique, il ne commet pas de faute et sur le plan de la relance, il me surprend." Désormais associé à Andrei Girotto - révélation de ce début de saison en défense - Nicolas Pallois réalise des performances de haute-volée. "C'est une des raisons majeures de notre bon début de saison", conclue l'ancien technicien lorientais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu