Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : Patrick Collot a "peut-être encore plus envie que les joueurs de battre" Lille, son ancien club

-
Par , France Bleu Loire Océan

Après 20 ans passés dans le Nord, Patrick Collot a débarqué au FC Nantes, en octobre 2018, aux côtés de Coach Vahid. Et si le technicien bosnien est depuis parti, l'Avignonnais a lui fait le choix de rester. Il confie ses souvenirs et son état d'esprit avant le choc face au LOSC, ce dimanche.

L'actuel adjoint de Christian Gourcuff, Patrick Collot est arrivé au FC Nantes en octobre 2018 dans les valises de Vahid Halilhodžić.
L'actuel adjoint de Christian Gourcuff, Patrick Collot est arrivé au FC Nantes en octobre 2018 dans les valises de Vahid Halilhodžić. © Maxppp - Jérôme Fouquet

La pluie fine qui tombait sur les terrains de La Jonelière, ce vendredi matin, avait cessé depuis quelques minutes. Les rayons du soleil commençaient à peine à percer l'épais manteau nuageux pour faire monter le thermomètre. Qu'importe pour Patrick Collot. Au boulot, l'adjoint de Christian Gourcuff lâche rarement le survêtement du club et sa casquette, solidement vissée sur sa tête. Après plus de deux décennies passées à Lille, l'homme de 52 ans a décidé de poser ses valises sur les bords de l'Erdre, en octobre 2018. Deux clubs qui tiennent une place spéciale dans le cœur de l'ancien attaquant passé par le FC Martigues. Alors évidemment, la réception du LOSC, ce dimanche après-midi à la Beaujoire, est un moment particulier pour l'Avignonnais. 

Entre Nantes et Lille

Patrick Collot n'a jamais coupé les liens avec le Nord. Et pour cause, toute sa famille vit toujours à Luchin, à quelques kilomètres du centre d'entrainement du LOSC. Il continue d'y retourner dès qu'il le peut "en TGV, c'est direct et en 4h15 on y est", sourit-il, une main dans une poche, l'autre solidement accrochée au sac remplis de ballons d'entrainement qu'il vient de récupérer. "Je garde une attache particulière vis à vis de ce club, continue-t-il. Je m'y suis beaucoup investi et il m'a aussi donné beaucoup de possibilité de me développer". D’entraîneur des jeunes à adjoint en passant par recruteur, Patrick Collot a eu mille et une casquettes dans la cité natale du Général De Gaulle. "J'ai aussi fait recruteur et même entraîneur principal pendant trois mois." Sans oublier son passage en tant que joueur. 

La première année, en 1996, on se sauve de justesse en allant gagner au PSG et je marque le seul but du match. C'est la dernière victoire lilloise sur les terres parisiennes.

Avant les Victor Osimhen, Nicolas Pépé et Loïc Rémy, il y a eu Patrick Collot sur le front de l'attaque des Dogues. Sept saisons et pratiquement 200 matchs avec la formation nordiste dont il retient quelques souvenirs mémorables. "La première année, en 1996, on se sauve de justesse en allant gagner au PSG et je marque le seul but du match, se remémore avec le sourire l'ancien second de Vahid Halilhodžić. C'est la dernière victoire lilloise sur les terres parisiennes." L'avant-centre qui a débuté à Toulon avec les professionnels se rappelle également des derbys face à Lens, équipe contre laquelle il avait marqué un doublé, le 6 novembre 1996. "En plus, on avait gagné le match, ça avait été un très grand moment de partage avec les supporters."

Patrick Collot, maillot du LOSC sur les épaules, est aux prises avec le Guingampais Romain Ferrier, le 17 février 2001, lors de la rencontre remportée par les Dogues de Vahid Halilhodzic (1-0).
Patrick Collot, maillot du LOSC sur les épaules, est aux prises avec le Guingampais Romain Ferrier, le 17 février 2001, lors de la rencontre remportée par les Dogues de Vahid Halilhodzic (1-0). © AFP - AFP

Le succès face à  Marseille, meilleur souvenir de Patrick Collot à Nantes

Celui qui avait le rôle d’entraîneur principal, lors du premier match de la saison face à Lille, quelques jours après l'arrivée du technicien breton sur les bords de l'Erdre a beau "avoir été marqué par ce club", aujourd'hui il est Nantais. Il le dit sans sourciller, avec toute la conviction du monde, il compte bien enrayer la belle dynamique des Dogues qui restent sur quatre victoires lors des cinq derniers matchs. "J'ai très envie de battre cette équipe là, peut-être encore plus que les joueurs, confie-t-il. J'ai beaucoup d'envie mais après ce sont les joueurs qui seront sur le terrain et qui feront tout pour gagner."

Un succès, ce dimanche face à Lille, qui serait le premier des Jaunes et Verts à domicile depuis 2004 pourrait faire éclipser "la victoire 3 à 2 face à Marseille, la saison passée", meilleur souvenir de Patrick Collot au FC Nantes, jusqu'ici. De là à égaler le titre de champion de Ligue 2 obtenu au début du siècle, la première qualification en Ligue des Champions arrachée dans la foulée avec le LOSC après son succès contre Parmes, il ne faut pas rêver. Mais ça permettrait en tout cas aux coéquipiers d'Imran Louza d’enchaîner un deuxième succès de rang, chose qui ne leur est plus arrivé depuis octobre dernier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess