Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : scénario catastrophe pour les Canaris qui tombent contre Reims (1-2)

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le FC Nantes s'est incliné ce mercredi soir au stade de la Beaujoire (2-1) face à Reims. Le Rémois Yunis Abdelhamid a crucifié les Nantais dans les dernières minutes de la rencontre et infligé une douzième défaite aux Canaris.

Grâce à un pressing haut,  ici celui de Randal Kolo Muani, les Nantais ont récupéré de nombreux ballons dans les pieds rémois.
Grâce à un pressing haut, ici celui de Randal Kolo Muani, les Nantais ont récupéré de nombreux ballons dans les pieds rémois. © AFP - Loïc Venance

Plus que jamais, le FC Nantes a la tête à l'envers ce mercredi soir. Après 28 journées de Ligue 1, les hommes d'Antoine Kombouaré pointent à la 19e place du championnat, à trois points de Lorient, 17e. Face à Reims, ils ont joué une bonne partition avant de sombrer petit à petit, et d'être crucifié dans les dernières secondes.

"C'est logique que les Nantais mènent au score", déclare David Guion, l'entraîneur rémois. Oui logique car le FC Nantes a pressé haut dans ce début de match et gratté de nombreux ballons près de la surface de réparation du Stade de Reims. C'est de cette façon-là que Pedro Chirivella a récupéré le ballon pour adresser un centre à Moses Simon, aidé par le poteau pour marquer (14', 1-0). 

Reims égalise sur sa première frappe cadrée

Les Nantais maîtrisent alors cette première période, se créé plusieurs occasions, mais sans parvenir à marquer ce deuxième but. Et sur sa première frappe cadrée, Reims a égalisé. Ghislain Konan a profité d'une récupération dans la surface nantaise pour fusiller Alban Lafont (39', 1-1).

C'est une grosse déception, mais c'est la preuve qu'on est malades dans la tête. - Antoine Kombouaré, l'entraîneur du FC Nantes

Du goût de l'entraîneur rémois, le contenu était insuffisant. C'est pour cette raison que David Guion a procédé à trois changements à la pause. Résultat, les débats s'équilibrent et Nantes peinent à approcher la cage de Rajkovic. Sans proposer grand-chose, le Stade de Reims a réalisé le "hold-up" dixit David Guion de cette 28e journée grâce à son capitaine Yunis Abdelhamid. Il restait une minute dans le temps réglementaire quand le capitaine rémois a placé une tête plongeante qui trompa Alban Lafont (89', 1-2). "C'est une grosse déception, avoue Antoine Kombouaré. On a le sentiment de faire un bon match, les stats le montrent. Mais ce résultat est la preuve qu'on est malades dans la tête."

Encore une fois, le FC Nantes a montré de bonnes choses en première période avant de déjouer au retour des vestiaires. "Au niveau de l'état d'esprit, on doit montrer un meilleur visage", estime Abdoulaye Touré. Montrer autre chose pour éviter la Ligue 2 qui se rapproche de plus en plus de la Jonelière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess