Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : Samuel Moutoussamy se prépare à "une guerre face à Lyon"

vendredi 12 avril 2019 à 2:03 Par Florian Cazzola, France Bleu Loire Océan

Après quatre défaites consécutives, le FC Nantes reçoit l'Olympique Lyonnais, ce vendredi soir. Deux équipes en mal de confiance ces dernières semaines et qui doivent absolument engranger des points avec l'objectif pour les Canaris de s'éloigner de la zone rouge.

En septembre dernier, lors de la 8è journée de Ligue 1, Lyon et Nantes s'étaient neutralisés (1-1) grâce à un but du milieu offensif, Gabriel Boschilia.
En septembre dernier, lors de la 8è journée de Ligue 1, Lyon et Nantes s'étaient neutralisés (1-1) grâce à un but du milieu offensif, Gabriel Boschilia. © Maxppp - Stéphane Guiochon

Nantes, France

La semaine n'a pas été un long fleuve tranquille, à la Jonelière. La tête dans les chaussettes après leur défaite face à Toulouse (1-0), ce dimanche, les joueurs et le staff se sont réunis pour échanger et évacuer "toute la frustration" accumulée ces dernières semaines. Reste à savoir si cet entretien portera ses fruits, ce vendredi soir, face à Lyon.

Évacuer "le stress" du maintien et renouer avec une dynamique positive en Ligue 1

"Nous devons être plus forts que d'habitude pour gagner." Samuel Moutoussamy n'a pas caché sa détermination à l'heure d'affronter son club formateur. "On doit arrêter de parler et être plus décisifs", embraye le milieu offensif, Gabriel Boschilia, buteur au match aller. Après quatre matches sans gagner en championnat, les Canaris accueillent Lyon, une autre équipe en mal de confiance et engluée dans une mini-crise avec ses supporters. 

Pour sortir de la leur, les Nantais ont beaucoup échangé cette semaine. "J'ai demandé aux joueurs si ils doutaient, parce-qu'on a perdu deux fois à domicile après avoir mené 2 à 0, confie Vahid Halilhodžić, l’entraîneur bosnien. J'aime bien discuter, échanger avec les joueurs. Sur les matches que l'on fait, je ne peux rien reprocher aux joueurs, ni leur engagement ni rien." En conférence de presse, l'ancien coach parisien a confié avoir accordé une journée de repos à ses joueurs, mardi. "A la demande des joueurs ?" ont plusieurs fois demandé les journalistes. "Non, j'ai pris la décision seul, avant même la réunion. Beaucoup de monde parle quand ça ne marche pas et ça crée un malaise. Il faut travailler et accepter les critiques."

On est un peu stressé. Mais il faut garder ce plaisir de jouer", lance Gabriel Boschilia, le milieu offensif du FC Nantes. 

Entre eux, les joueurs discutent aussi beaucoup pendant les entraînements d'une situation "pesante". "On est dans une situation difficile, avoue un Samuel Moutoussamy, lucide. "Maintenant, il faut se serrer les coudes peu importe qui est sur le terrain, il faut tirer dans le même sens pour obtenir une victoire le plus rapidement possible." 

L'infirmerie du FC Nantes n'en finit plus de se remplir

"Ça va être une guerre", prévient d'emblée Samuel Moutoussamy. Le Nantais ne croyait pas si bien dire. Ce jeudi soir, le club a confirmé les absences d'au moins cinq joueurs. Blessé au pied, Edgar Ié ne sera pas remis à temps, tout comme Antonio Mance qui souffre des adducteurs et Valentin Eysseric en délicatesse avec son genou. A cela s'ajoute le forfait probable de René Khrin et les suspensions d'Andrei Girotto et de Nicolas Pallois. "A chaque jour, son lot de surprises", a commenté ironiquement Vahid Halilhodžić. 

Avec un seul stoppeur disponible, en la personne de Diego Carlos, l’entraîneur bosnien va devoir bricoler. Il pourrait abandonner sa défense à cinq, alignée ces dernières semaines et appeler des joueurs de la réserve. "Nous sommes solidaires et prêts à se battre les uns pour les autres", explique Samuel Moutoussamy. Mais il faudra bien plus, ce vendredi soir, face à Lyon pour espérer au moins un match nul ... alors que les Nantais sont désormais à égalité de points avec Monaco (16è) et Amiens (17è). 

  • FC Nantes - Olympique Lyonnnais, à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu Loire Océan dès 20h15, avec Florian Cazzola et Christophe Artous.