Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : un but "miraculeux" au bout du temps additionnel pour sauver des Canaris affligeants

-
Par , France Bleu Loire Océan

Il a fallu un miracle, ce dimanche après-midi, pour permettre au FC Nantes d'arracher un point contre Angers. Sur une frappe mal dégagée, Charles Traoré a involontairement contré ce ballon dans le but angevin au bout du temps additionnel pour sauver une prestation catastrophique des Canaris.

A l'image du défenseur Charles Traoré (image), les Canaris ont été en grande difficulté, ce dimanche après-midi, dans le derby des Pays de la Loire face à Angers.
A l'image du défenseur Charles Traoré (image), les Canaris ont été en grande difficulté, ce dimanche après-midi, dans le derby des Pays de la Loire face à Angers. © AFP - Sébastien Salom-Gomis

Le Père Noël est arrivé avant l'heure à Nantes. Au terme d'un match, parmi les plus mauvais depuis de nombreux mois, les Canaris ont arraché un point au bout du temps additionnel grâce à un but complètement involontaire du latéral gauche, Charles Traoré. Un miracle après avoir déjoué pendant 93 minutes et montré un visage extrêmement inquiétant dans le derby des Pays de la Loire, ce dimanche après-midi. 

Une longue sieste qui illustre les carences nantaises

La nouvelle manifestation, organisée en marge de la réception d'Angers SCO, par des supporters excédés par la direction du club octuple champion de France, n'a pas eu l'air de réveiller les Jaune et Vert. Sur une pelouse dans un état aussi inquiétant que le FC Nantes, les partenaires de Renaud Emond, titulaire, sont encore passés au travers. Et dans les grandes largeurs. 

Le FC Nantes enchaîne un septième match sans victoire, une première depuis plus de deux ans. 

A l'exception d'un coup franc cadré par Andrei Girotto (0-0 à la 22è), la Maison jaune n'a rien montré. Pire, elle a regardé les Scoïstes poser leur jeu et se rapprocher de la surface de réparation d'Alban Lafont. Et sur un corner mal apprécié par le capitaine nantais et son portier, Romain Thomas ne s'est pas fait prier pour permettre aux siens de prendre l'avantage, grâce à une tête rageuse (0-1 à la 43è). 

"On peut parler de miracle"

Le second acte fut encore plus soporifique que le premier avec un Nantes qui sombrait sans cesse plus au fil que les minutes s'égrenaient. Les joueurs de Stéphane Moulin n'ont pas réussi à en profiter malgré la demi douzaine d'opportunités qu'ils se sont procurées. Il a finalement fallu patienter jusqu'au "money time" de cette rencontre pour observer des Jaunes enfin entreprenants. D'abord avec l'entrant Bridge Ndilu qui a heurté le poteau droit de Paul Bernardoni après un enchaînement contrôle dos au but, frappe en pivot (0-1 à la 90è). Puis grâce à Charles Troaré, auteur d'un but gag (1-1 à la 93è). 

On est dans le dur et on doit se mettre dans la tête qu'on joue le maintien. 

"On peut parler de miracle mais c'est aussi parce que les joueurs sont allés chercher cette égalisation et y ont cru jusqu'au bout, souffle l'intérimaire sur le banc nantais, Patrick Collot. On espérait faire beaucoup mieux qu'un nul mais c'est déjà ça. Ça nous permet d'avancer dans un championnat même si on va lutter dans des zones de turbulences importantes." "Depuis que je suis là, on joue cinq mois et on déjoue les cinq autres", poursuit Nicolas Pallois qui concède le fait que son équipe "est dans le dur et doit se mettre dans la tête de jouer le maintien".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess