Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : un match nul frustrant mais encourageant face à Marseille

-
Par , France Bleu Loire Océan

Dans un stade à guichets fermés, les Nantais ont longtemps poussé en seconde période sans jamais faire plier le verrou marseillais (0-0), ce samedi après-midi. Ils ont toutefois montré des signes encourageants pour la suite de la saison face à une pâle formation phocéenne.

Kalifa Coulibaly et les Canaris n'ont pas réussi à trouver la faille face à Marseille, ce samedi après-midi, à la Beaujoire.
Kalifa Coulibaly et les Canaris n'ont pas réussi à trouver la faille face à Marseille, ce samedi après-midi, à la Beaujoire. © Maxppp - Franck Dubray

Nantes, France

Sans un Steve Mandanda impérial, les Marseillais seraient très certainement repartis de la Loire-Atlantique bredouilles. Devant leur public, les Canaris ont insisté, multipliés les occasions franches en fin de seconde période. C'était sans compter sur le gardien et capitaine bleu et blanc qui permet aux siens de ramener un point inespéré de Loire-Atlantique. 

Un stade chaud bouillant

Pour leur première à la Beaujoire en Ligue 1, Mehdi Abeid et d'Alban Lafont ont été gâtés. Les deux recrues estivales du FC Nantes ont été ovationnées à leur entrée sur la pelouse lors de l'échauffement. L'ancien Dijonnais, titularisé dans l'entre jeu nantais, a montré sa justesse technique et son envie. "Pour un premier match ensemble, on a eu énormément d'automatismes, on s'est bien trouvés, analyse le nouveau numéro 11 nantais. Le seul petit regret du jour, c'est de ne pas avoir concrétisé nos occasions parce qu'on a eu beaucoup, mais on est tombés sur un grand Mandanda." 

Après un premier acte timide marqué par le penalty obtenu généreusement par les Marseillais et magistralement manqué par "Pipa" Benedetto (0-0 à la 30è), les Canaris ont passé la deuxième. Les coéquipiers de Valentin Rongier ont attendu les 20 dernières minutes d'une partie qui perdait en intensité pour tenter de faire la différence. Successivement, Kader Bamba, Abdoulaye Touré, Mehdi Abeid ou encore Imran Louza ont tenté leur chance. Et si le score ne s'est jamais débloqué, ce n'est dû qu'à un Steve Mandanda de gala ! 

Une première encourageante

A l'issue de la rencontre, les Canaris apparaissaient quelque peu frustrés. Forcément. "On a pas gagnés alors qu'on a eu l'opportunité de le faire, c'est dommage, regrette Valentin Rongier. _On est un petit peu énervés mais il faut retenir ce que l'on a fait de bien_." Dans une équipe où les changements ont été multiples ces derniers jours, les Canaris se sont montrés compacts, solides en défense avec Andrei Girotto et Nicolas Pallois et ont rassuré leurs supporters. "Il y a des choses encourageantes et notamment dans l'impact et dans l'organisation, retient lui le capitaine nantais. On a pas été trop mis en danger."

L'analyse est partagée par le nouveau boss du vestiaire nantais, Christian Gourcuff, satisfait que ses consignes soient appliquées. "Je suis très content du comportement de mes joueurs, détaille le technicien breton de 64 ans. Après en terme de maîtrise, on peut s’améliorer. On peut être plus rapide à la sortie du ballon. Mais je n'ai pas d'inquiétudes car on a eu des temps forts très intéressants, des mouvements bien construits. Il y a beaucoup de points encourageants." Il ne reste plus aux Nantais qu'à confirmer, ce samedi soir, face à Amiens. 

Choix de la station

France Bleu