Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : un stade de la Beaujoire version Covid-19 pour le premier match de la saison

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les 4.500 supporters en tribunes, ce dimanche après-midi, vont voir leurs habitudes chamboulées pour la réception de Nîmes au stade de la Beaujoire. Afin de pouvoir les accueillir, le FC Nantes a dû appliquer à la lettre le protocole sanitaire de la LFP et effectuer plusieurs aménagements notables.

Le FC Nantes a dû effectuer plusieurs aménagements au stade de la Beaujoire pour respecter le protocole sanitaire mis en place par la LFP et ainsi pouvoir accueillir du public, ce dimanche.
Le FC Nantes a dû effectuer plusieurs aménagements au stade de la Beaujoire pour respecter le protocole sanitaire mis en place par la LFP et ainsi pouvoir accueillir du public, ce dimanche. © Radio France - Florian Cazzola

Les quelques 4.500 supporters du FC Nantes présents, ce dimanche après-midi contre le Nîmes Olympique, pourront parodier en chœur le célèbre tube de La Compagnie Créole, "au stade, au stade masqué ohé ohé". De l'entrée dans le stade jusqu'à la sortie de la Beaujoire, le masque sera en effet obligatoire pour tous les spectateurs. Un changement parmi tant d'autres pour coller au protocole mis en place par la Ligue de Football Professionnel (LFP) et ne pas jouer dans des arènes à huis-clos. 

Des grilles d'entrée par tribune et pas de vente de billets au stade

Il va falloir s'y faire. Près de six mois après le dernier match des Canaris dans leur enceinte face au Lille OSC (0-1), la Beaujoire va de nouveau accueillir du public dans un contexte sanitaire compliqué. Pour éviter la création d'un foyer épidémique les jours de rencontre, les Canaris ont bousculé les habitudes de leurs fidèles. "Déjà, il n'y aura aucun billet vendu le jour du match, précise Luc Delatour, le "Monsieur Covid" du FC Nantes. Ils sont tous vendus sur internet de manière à avoir une traçabilité des spectateurs. Au cas où un cas de Covid est déclaré, on est en capacité de retrouver la personne et de transmettre le fichier à l'ARS", ajoute-t-il. 

Plusieurs dizaines de distributeurs de gel hydroalcoolique seront mis en place à la Beaujoire. Des poubelles dédiées aux masques usagées seront également installées à la fin de la rencontre.
Plusieurs dizaines de distributeurs de gel hydroalcoolique seront mis en place à la Beaujoire. Des poubelles dédiées aux masques usagées seront également installées à la fin de la rencontre. © Radio France - Florian Cazzola

Exit aussi les marchés ambulants sur le parvis du stade pour éviter les attroupements, la direction des Jaune et Vert se veut irréprochable dans l'objectif d'obtenir d'éventuelles dérogations lors des prochaines rencontres en ce qui concerne le nombre de supporters autorisés. De grandes affiches rappelant les gestes barrières ont été installées tout autour du stade, des marquages au sol mis en place pour permettre aux aficionados de respecter un mètre de distance avant d'être contrôlés. "On a aussi créé des grilles d'entrées par tribune, détaille Luc Delatour. _On a quatre grilles dédiées à la tribune Océane, trois pour la tribune Loire, et_c. et les palpations se feront à l'extérieur du stade."

200 stadiers pour 4.500 supporters, des effectifs multipliés par 4

Contrairement à d'habitude, le placement des supporters se fera par les stadiers en prenant en compte deux règles : des groupes de 10 personnes au maximum qui devront restés assis pendant le match et un espacement de deux sièges entre chaque groupe. "La Ligue impose un siège mais vu le nombre de personnes et les capacités des tribunes, on a fait le choix de doubler les distances", poursuit le responsable Covid-19 du FC Nantes. 

Un marquage au sol a été mis en place devant les buvettes et les sanitaires et des flèches indiquant les sens de circulation ont été positionnées dans plusieurs endroits du stade.
Un marquage au sol a été mis en place devant les buvettes et les sanitaires et des flèches indiquant les sens de circulation ont été positionnées dans plusieurs endroits du stade. © Radio France - Florian Cazzola

Les supporters auront à disposition des bornes de distribution de gel hydroalcoolique et du personnel supplémentaire a été employé pour nettoyer régulièrement les rampes et autres zones de contact ainsi que les sanitaires et les vestiaires des joueurs et des arbitres. "On a plus de 200 personnels présents dimanche pour le match, confie Luc Delatour. Pour vous donner un ordre d'idée, lorsque le stade est plein, 400 personnes sont mobilisées." L'équipe est multipliée par quatre pour faire respecter les sens de circulation et pour veiller qu'il n'y ait pas plus de 10 personnes en même temps dans les sanitaires. 

Les tribunes Loire, Océane Bas, Erdre et Présidentielle seront ouvertes, ce dimanche, contrairement à la tribune Jules Verne.

"C'est un challenge collectif, lance le référent coronavirus du club. Si on veut pouvoir espérer pour le prochain match [...] demander une jauge supérieure à 5.000, on doit être irréprochables et on compte sur le public." Une dérogation préfectorale pour les prochaines rencontres permettrait à la direction nantaise d'amortir un peu mieux les dizaines de milliers d'euros d'investissements réalisés pour répondre aux normes sanitaires. Combien exactement ? "Je ne m'exprimerai pas sur ce sujet, je ne veux pas donner de coût", balaye Luc Delatour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess