Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : une fessée en guise de cadeau de Noël pour la dernière de Patrick Collot

-
Par , France Bleu Loire Océan

Sous des trombes d'eau, le FC Nantes a coulé, ce mercredi soir face à Lyon pour son dernier match de l'année 2020. Sans un Alban Lafont inspiré et un déchet lyonnais dans le dernier geste, l'addition aurait pu être beaucoup plus salée pour ce FC Nantes qui enchaîne un huitième match sans victoire.

Pour son dernier match de l'année, le FC Nantes de Pedro Chirivella a été corrigé par l'Olympique Lyonnais, ce mercredi soir.
Pour son dernier match de l'année, le FC Nantes de Pedro Chirivella a été corrigé par l'Olympique Lyonnais, ce mercredi soir. © AFP - Jeff Pachaud

Très actif en coulisse ces dernières heures, le FC Nantes l'a beaucoup moins été sur le terrain, ce mercredi soir face au leader du championnat. Sous une pluie battante, les joueurs de Patrick Collot qui officiait pour la quatrième et dernière fois sur le banc des Jaunes ont rapidement sombré (3-0). Et ce n'est, finalement, pas si cher payé tant ce match a été à sens unique. Sans les nombreuses approximations des Gones face au but et sans un Alban Lafont décisif à six reprises, le score aurait pu être encore plus sévère

La défense nantaise était en vacances

Il était temps que cet ultime match de l'année 2020 - au cours de laquelle les Canaris n'ont goûté au succès qu'à cinq reprises - se termine. Dans un Parc OL arborant un tifo XXL pour célébrer les 70 ans de l'Olympique Lyonnais, les coéquipiers de Nicolas Pallois ont semblé perdu. Et le changement de système tactique avec une défense à cinq n'a pas aidé les hommes de Patrick Collot à se rassurer. Bien au contraire. 

J’ai plus mis mon équipe en difficulté que ce que je ne l’ai aidée

Profitant d'une arrière-garde aux portes grandes ouvertes, l'OL ouvrait le score - trop facilement - sur sa première occasion grâce à un Karl Toko Ekambi oublié dans la surface de réparation (1-0 à la 5e). Jaloux, son alter-égo dans le couloir droit, Tino Kadewere, y est aussi allé de son but dans un angle impossible, bien aidé par l'attentisme de Nicolas Pallois (2-0 à la 37e). Et Lucas Paqueta a conclu une première mi-temps qui a paru une éternité pour les Canaris (3-0 à la 44e). "J’ai plus mis mon équipe en difficulté que ce que je ne l’ai aidée, avoue Patrick Collot. Je suis responsable de ce qui s’est passé."

"On n'est pas encore morts"

Le rythme a ensuite largement baissé en intensité. Cela n'a pas empêché Lyon de se procurer une poignée d'énormes occasions, sans incidence sur le scenario d'une rencontre que les Jaune et Vert ont fini, une nouvelle fois, têtes baissées. "On n’est pas encore mort. Je ne pense pas qu’on ait lâché, observe Dennis Appiah. J’ai connu cette situation à Caen. Notre première partie de saison avait été catastrophique et puis on était ensuite revenus avec nos armes."

Il était temps que 2020, année au cours de laquelle les Nantais n'ont pris que 15 points en 17 matchs, s'achève. "Je pense que la trêve arrive au bon moment, confesse d'ailleurs l'Avignonnais de 53 ans. J’ai dit aux joueurs de couper et de penser à autre chose pour revenir le 30 décembre au matin ressourcés et regonflés à bloc pour pouvoir attaquer la deuxième partie de saison à fond". Et accessoirement découvrir leur nouvel entraîneur, Raymond Domenech, qui a du pain sur la planche et des nuits blanches en perspective. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess