Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : une nouvelle humiliation et une élimination de la Coupe de France par la petite porte

-
Par , France Bleu Loire Océan

Si le FC Nantes a ouvert le score, ce mercredi face à Lens, il a ensuite coulé en encaissant quatre buts. La réduction du score de Kader Bamba n'aura jamais inquiété les Sang et Or qui filent en 16e de finale de la Coupe de France alors que les Canaris enchaînent, eux, un seizième match sans succès.

Après l'ouverture du score de Kader Bamba (image), le FC Nantes a coulé, ce mercredi après-midi contre le RC Lens.
Après l'ouverture du score de Kader Bamba (image), le FC Nantes a coulé, ce mercredi après-midi contre le RC Lens. © AFP - Sébastien Salom-Gomis

"Ça a été simple", lâche un Franck Haise tout sourire. En quatre mots, le technicien lensois a parfaitement résumé ce 32e de finale de la Coupe de France. Si le FC Nantes a ouvert le score sur une de ses seules actions, il a ensuite été fidèle à ses principes s'éteignant petit à petit. Les entrées des jeunes Bridge Ndilu, Thomas Basila, Batista Mendy ou encore Quentin Merlin n'ont pas permis aux Jaunes d'éviter une seizième rencontre sans victoire et une élimination de la "Vieille Dame", dès son entrée en lice. 

Derrière Kader Bamba, le néant

Le froid n'a certainement pas été étranger à l'absence de beau jeu et la frilosité des deux formations à se projeter en début de match froid. A ce petit jeu, ce sont les Nantais - privé de Raymond Domenech, à l'isolement après un test positif - qui ont été les premiers à se mettre en évidence. Trouvé étonnamment seul au point de penalty à la suite d'un joli mouvement dans le couloir droit, Kader Bamba ne s'est pas fait prier pour trouver le chemin des filets d'une frappe aussi limpide que puissante (1-0 à la 24è).

On a fait des erreurs dignes d'équipes de divisions régionales. C'est incroyable. On ne peut rien espérer quand on fait des erreurs aussi grossières.

La suite a été plus que chaotique. "En dix minutes, on se tue le match", colère l'intérimaire Patrick Collot. Dans une défense transformée en passoire, Corentin Jean a d'abord égalisé (1-1 à la 27è), puis Cheick Doucouré, libre de tout marquage à 20 mètres, a enfoncé le clou (1-2 à la 36è) avant que les Sang et Or ne prennent le large grâce à l'inévitable Jean (1-3 à la 39è). "On a fait des erreurs dignes d'équipes de divisions régionales, s'est agacé Patrick Collot. C'est incroyable. On ne peut rien espérer quand on fait des erreurs aussi grossières."

Raymond Domenech limogé ? "Vous me l'apprenez" !

Les changements procédés en seconde mi-temps ont plus désorganisé l'équipe qu'apporté un second souffle. Le quatrième but de Lens inscrit par Arnaud Kalimuendo (1-4 à la 58è) a été aussi anecdotique que la réduction du score de Kader Bamba (2-4 à la 64è). Ce qui l'est moins, c'est le seizième match sans succès des Jaune et Vert, aussi désespérant en Coupe de France qu'en championnat et qui vont connaître leur quatrième entraîneur en quelques semaines. 

Le FC Nantes s'est fait éliminer par le RC Lens pour la première fois de son histoire. 

Si certains joueurs étaient déjà au courant du limogeage à venir de l'ex-sélectionneur des Bleus, Patrick Collot a affirmé de son côté n'avoir pas été informé de la nouvelle. "Vous me l'apprenez, je ne suis pas au courant de ça", a-t-il promis avant de couper court à toute question relative à ce sujet. Il a néanmoins assuré que tout n'était pas perdu pour les Canaris et qu'il était encore possible de "sauver notre saison" si la Maison jaune parvenait à inverser la tendance, ce dimanche à Angers. Ce dont tout le monde doute de plus en plus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess