Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : une stabilité retrouvée à défaut de certitudes avant le lancement de la saison contre Bordeaux

-
Par , France Bleu Loire Océan

Douzième en 2019, treizième la saison passée, le FC Nantes attaque la saison avec l'ambition masquée d'enfin retrouver le top 10 de la Ligue 1. S'ils peuvent s'appuyer sur un staff inchangé, les Canaris devront néanmoins faire avec les nombreuses incertitudes qui entourent ce début de saison.

Le FC Nantes n'a pu disputer que quatre matches amicaux contre Nyon, Anderlecht, Avranches et Le Havre (image) avant le début de la saison, ce vendredi soir, face à Bordeaux.
Le FC Nantes n'a pu disputer que quatre matches amicaux contre Nyon, Anderlecht, Avranches et Le Havre (image) avant le début de la saison, ce vendredi soir, face à Bordeaux. © Maxppp - Franck Dubray

La saison 2020/2021 n'a pas encore débuté qu'elle peut d'ores et déjà être qualifiée d'historique. Jamais il n'y aura eu autant d'incertitudes avant un lever de rideau. Face aux Girondins de Bordeaux, invaincus lors d'un match d'ouverture face au FC Nantes, les Canaris devront faire sans 7 joueurs de l'effectif dont 5 pour cause de coronavirus, ce vendredi soir au Matmut Atlantique. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On s'adapte, lâche un Christian Gourcuff pragmatique. Ça fait six mois qu'on s'adapte continuellement." Entre l'évolution des protocoles sanitaires et un virus qui a circulé activement dans un effectif et un staff stables, les Jaune et Vert ont tenté tant bien que mal de relancer la machine. Mais les incertitudes sont nombreuses à l'heure de retrouver la Ligue 1.

"Difficile de savoir où on en est"

Chaque année, le directeur général délégué de la maison Jaune et les joueurs annoncent "le top 10" comme objectif à atteindre pour la saison. Vahid Halilhodžić (12è) et Christian Gourcuff (13è) s'y sont cassé les dents. Et cette saison ? "On va se donner les moyens de jouer les dix premières places, confie à voix basse le défenseur central, Nicolas Pallois. Mais depuis trois ans que je suis là, on fait six mois bons et six autres moins biens. Là, on a l'effectif et on va donner le maximum sur le terrain." Et il faudra faire avec les nouvelles règles apparues du fait de la crise. "De 18, on passe à 20 joueurs sur la feuille de match avec 5 changements possibles, explique le compère d'Andréi Girotto en défense centrale. Si on ajoute à ça les cas positifs dans les effectifs, ça va forcément donner du mouvement dans le football. Après, ce sera aux joueurs de s'adapter."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Questionné sur les ambitions nantaises pour l'exercice qui se profile quelques minutes plus tard, Christian Gourcuff s'est lui refusé à pronostiquer quoi que ce soit. "Vous dire qu'on va jouer l'Europe, il ne faut pas compter sur moi pour faire des effets d'annonces, balaye l'ancien coach des Merlus. Collectivement, nous avons bien travaillé après il est difficile de savoir où on en est car nous avons été pénalisés par le manque de matchs de préparation." Sur le banc des Canaris pour la deuxième saison consécutive - une première depuis Michel Der Zakarian - Christian Gourcuff estime qu'il faudra attendre au moins 15 jours et les 3 premiers matchs de la saison pour y voir plus clair sur les ambitions des Jaune et Vert

La stabilité comme remède aux incertitudes

Contrairement à l'été dernier où les vas et viens étaient quasiment hebdomadaires à la Jonelière - 11 arrivées et 10 départs - le FC Nantes a cette fois choisi la stabilité avec seulement trois arrivées, Moses Simon inclus et sept départs. "Le coach reste avec nous cette saison et on va s'appuyer dessus, détaille Imran Louza, devenu titulaire indiscutable dans l'entre-jeu. On sait ce qu'il attend de nous, c'est plus facile." "Quand il y a un effectif qui ne bouge pas trop et un staff qui reste le même, ça amène de la stabilité dans un club, ajoute Pallois. Ça fait du bien de ne pas changer d’entraîneur. Pour le club et l'effectif, c'est important et ça permet de poursuivre ce que nous avons commencé la saison dernière."

Du haut de ses 65 ans et de ses 38 ans de carrière d’entraîneur, le Breton ne boude pas son plaisir de continuer sur le banc des Canaris. "Ça fait longtemps que je me dis que c'est la dernière fois que c'est la première journée, mais ça continue, dit-il un sourire en coin. Je ne vois pas la fin ici, pour le moment, je ne pense pas à ça mais si je sais que ça se terminera un jour, je ne suis pas fou.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si le FC Nantes fait le pari de la stabilité, cet été, il devra néanmoins composer avec les aléas imposés par la pandémie : des stades quasiment vides, des éventuels reports de matches et des joueurs sur le flanc plusieurs semaines. "Ce qui nous est arrivé, arrive et arrivera à d'autres équipes, regrette Christian Gourcuff. Concernant les protocoles sanitaires, je ne comprends pas tout. _On peut considérer qu'on est plus handicapés que certaines équipes pour lesquelles le match est reporté_. Maintenant, il faut qu'on vive avec et qu'on s'adapte." Et croiser les doigts pour qu'il n'y ait pas de nouveau joueur contaminé et donc privé de compétition pendant au moins un mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess