Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du FCSM

FC Sochaux Montbéliard : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du président Wing Sang Li

mercredi 9 janvier 2019 à 18:48 Par Jonathan Landais et Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Wing Sang Li, le président du FC Sochaux Montbéliard, s'est exprimé ce mercredi après-midi pendant plus d'une heure devant la presse. Le propriétaire du FCSM, qui fait l'objet de nombreuses critiques, affirme qu'il n'est pas question pour lui de quitter son poste ni de revendre le club.

Le président Wing Sang Li a foulé la pelouse après la conférence de presse.
Le président Wing Sang Li a foulé la pelouse après la conférence de presse. © Radio France - Jonathan Landais

Sochaux, France

Pas question de s'en aller, ni de vendre le club. Et si l'argent des transferts durant le mercato ne suffit pas, il compensera financièrement. C'est ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Wing Sang Li. Le président et actionnaire du FC Sochaux était face aux médias ce mercredi à l'occasion de la présentation des voeux pour 2019. Une heure de questions-réponses. Voici ce qu'il faut en retenir.

L'actionnaire chinois n'a pas l'intention de s'en aller ni de revendre le club

"Je suis le propriétaire du club et je vais le rester". Pour combien de temps ? C'est difficile à dire, a indiqué Wing Sang Li sans se départir de son éternel sourire. "Je n'ai jamais eu envie de vendre le club". L'actionnaire ne ferme pas la porte : c'est un homme d'affaire, il a déjà discuté avec plus d'une dizaine de sociétés sans obtenir ni offres concrètes, ni projet.

On le sait, l'avenir se fera sans Baskonia, le gestionnaire espagnol. Wing Sang Li a indiqué qu'il ne cherchait pas de nouveaux partenaires mais qu'il allait s'appuyer sur le savoir-faire du club.

"Il n'y a pas de risque" de rétrogradation administrative

Le club est menacé de rétrogradation administrative s'il n'équilibre pas ses comptes. Mais "il n'y a pas de risque" assure le président du FCSM. La DNCG, le gendarme financier du football français va demander des garanties financières au FCSM en mai prochain. "Pendant trois ans, on a respecté ce qu'ils ont demandé. _On va tout donner pour répondre aux attentes_", affirme-t-il. Comment ? En vendant des joueurs pendant le mercato d'hiver. Si besoin, précise Wing Sang Li, sa société Tech pro dont l'action est toujours suspendue à la bourse de Hong Kong, va compenser le déficit.

Bref, l'actionnaire garde confiance et espère regagner celle des supporteurs. Concernant le mercato, le FCSM a listé une vingtaine de joueurs et espère en attirer entre quatre et six. Le marché d'hiver des transferts sera clos le 31 janvier.