Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Sochaux Montbéliard

FC Sochaux : le projet de pelouse hybride à Bonal en suspens

La pose d'une pelouse hybride au stade Bonal, espérée pour la saison prochaine, pourrait être reportée. Selon la direction du FCSM, la Région Bourgogne Franche-Comté réserverait encore son accord. Si un compromis n'est pas trouvé au plus vite, le projet pourrait être enterré, du moins pour cet été.

La pelouse de Bonal (ici contre Guingamp le 27 février 2021) serat-t-elle remplacée par un gazon hybride cet été ? Le projet est pour l'heure bloqué
La pelouse de Bonal (ici contre Guingamp le 27 février 2021) serat-t-elle remplacée par un gazon hybride cet été ? Le projet est pour l'heure bloqué © Maxppp - Lionel Vadam / Est Républicain

Les joueurs du FCSM auront-ils la chance d'évoluer sur une pelouse hybride la saison prochaine ? Rien n'est moins sûr. Le projet semblait pourtant bien avancé comme nous l'avait confié Samuel Laurent dans 100%FCSM du 1er mars dernier. "_Une pelouse hybride à Bonal, ce n'est pas encore signé, mais on est à 98%, je dirais, de chances de l'avoir cet été_" expliquait alors le directeur général sochalien. 

Depuis, le patron du FCSM déchante quelque peu puisque le dossier est pour l'heure bloqué. "Tous les financeurs avaient donné leur accord, le club, PMA, le département du Doubs et la région Bourgogne Franche-Comté. Il s'agissait d'un "gentlemen's agreement" mais sans parler à la place de la Région, je constate juste qu'il y a encore un peu de flou qui va sûrement se dissiper pour qu'on arrive à un accord quadripartite qu'on avait prévu au départ" affirmait Samuel Laurent à l'occasion, ce jeudi 25 mars 2021, de l'inauguration de la nouvelle pelouse synthétique du centre de formation de Seloncourt que la Région, justement, subventionne à hauteur de 80%.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La région bienveillante et à l'écoute

Laëtitia Martinez, vice-présidente au  sport, à l'égalité, et la citoyenneté de la Région BFC, a coupé le ruban tricolore pour étrenner ce nouvel équipement, et a également précisé la position de la collectivité régionale sur le projet de pelouse hybride à Bonal "La Région regarde avec bienveillance ce projet et nous sommes vigilants quant à sa dimension écologique. On se parle beaucoup, aujourd'hui, on a des règlements qui nous permettent d'accompagner cette nature de projet, donc si le projet s'inscrit dans ce cadre, il n'y a aucune difficulté. On est derrière le club comme on l'a toujours été" conclut l'élue.

Un blocage financier

Mais, selon nos informations, la Région Bourgogne Franche-Comté ne voudrait régler que les 3/4 de sa subvention (375 mille euros pour chacune des quatre parties). Le FCSM, par la voix de son directeur général, Samuel Laurent, se dit prêt à prendre le reste à sa charge "C'est un engagement que j'ai pris donc ça me prend un peu en défaut, je ne voudrais pas que ma crédibilité ou celle du club soit mise en jeu là-dessus, donc s'il le faut, on prendra à notre charge le petit dépassement budgétaire que la Région refuse de payer, donc je ne comprends pas pourquoi ça bloque" souligne le dirigeant sochalien.

Le projet d'une pelouse hybride à Sochaux avait déjà été évoqué en décembre 2019. A lire ci-dessous

Un accord final à trouver au plus vite

Reste qu'un accord final doit être trouvé dans les plus brefs délais, dans les deux à trois semaines maximum, sinon le projet de pelouse hybride risque d'être abandonné pour cet été "On a plus de 150 camions qui attendent pour nous livrer en tout 4 800 tonnes de sable, de substrat de cette pelouse high-tech, avec un nouveau chauffage, des canaux de drainage, on va creuser tout le Bonal sur 40 cm de profondeur. C'est une opération énorme et elle doit débuter au plus vite, début avril, sinon il sera trop tard, cela créera un embouteillage logistique" prévient Samuel Laurent.

Le temps presse donc pour le club sochalien qui pourrait voir ses objectifs d'accession dans l'élite freinés par un éventuel report d'une pelouse hybride à Bonal "On a des ambitions de Ligue 1, personne ne s'entraîne dans des conditions convenables, que ce soit à Chabaud ou sur le Wembley (les deux terrains d'entraînement) qui ne sont pas en très bon état, et la pelouse de Bonal est de plus en plus mal notée dans le classement des pelouses de Ligue 2 (17ème sur 20). On ne peut pas continuer comme çà !" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess