Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

FC Sochaux : Souvet et Plessis écrivent au PDG de PSA pour lui demander de sauver le club

L'ancien sénateur-maire de Montbéliard, Louis Souvet, et l'ancien président du FCSM Jean-Claude Plessis, ont adressé ce lundi une lettre au patron de PSA pour lui demander d'intervenir afin de sauver le club.

Jean-Claude Plessis (à gauche) et Louis Souvet (à droite)
Jean-Claude Plessis (à gauche) et Louis Souvet (à droite) © Maxppp - Lionel Vadam / Yves Salvat

"Nous nous permettons d’attirer votre bienveillante attention sur les graves dangers qui pèsent aujourd’hui sur le FC Sochaux Montbéliard". Ainsi commence la lettre de trois pages, adressée ce lundi, par Louis Souvet, ancien sénateur-maire de Montbéliard, et Jean-Claude Plessis, ancien président du FCSM, à l'actuel PDG de PSA, Carlos Tavares, pour lui demander de sauver le club (voir document intégral en bas de page).

Publicité
Logo France Bleu

PSA a le devoir moral de porter secours à notre région"

"Nous pensons que l’entreprise que vous avez l’honneur de diriger, qui a créé le club de football en 1928 et l’a fait vivre pendant près de 90 ans, a aujourd’hui le devoir moral de porter secours à notre région mise en difficulté par l’hypothèse de la liquidation de ce symbole qu’est le FCSM", écrivent-ils. Le courrier a été co-signé par 19 élus ou personnalités du nord Franche-Comté, maires, sénateurs et députés.

Une reprise temporaire du club ?

"Nous vous demandons solennellement de nous aider à sauver le FC Sochaux Montbéliard et son centre de formation en vous réengageant à leurs côtés (...) si votre choix de gouvernance n’intègre pas la gestion d’un club de football, il est sans doute envisageable de procéder à sa reprise temporaire afin d’assainir une situation rendue intenable par les précédents investisseurs, et ainsi rassurer et sécuriser les futurs acquéreurs", concluent-ils.

loading

Le temps presse. Sochaux, qui a quitté la L1 en 2014 et a été vendu en 2015 par Peugeot, son fondateur et propriétaire historique, a fait l'objet d'une rétrogradation administrative en National 1 le 12 juin dernier, au terme d'une saison chaotique. Le club a fait appel de cette décision. Le FCSM a rendez-vous le jeudi 4 juillet prochain devant la commission d'appel de la DNCG pour prouver qu'il a les capacités financières de rester en Ligue 2 la saison prochaine.

Vendredi dernier, le syndicat FO Métaux de Sochaux avait déjà, via une lettre ouverte, lancé un appel solennel à Carlos Tavarès : "au nom de l’Histoire commune avec Peugeot, tendez la main au FC Sochaux-Montbéliard et sauvez ce club (...) cela coûtera des sous à Peugeot, oui, évidemment, mais cela rapportera tellement à votre entreprise : elle en sera plus grande, plus belle dans le coeur des Français et cela, n’a pas de prix".

Publicité
Logo France Bleu