Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

"Sociochaux" : le projet des supporteurs du FCSM

Des supporteurs sochaliens viennent de lancer le mouvement "Sociochaux" sur internet. Objectif, permettre aux gens d'exprimer leur attachement au FCSM. Les fans pourraient devenir des socios sur le modèle du Barça en détenant des parts du club. A condition... qu'il change de propriétaire.

Des supporteurs « socios », une alternative positive en cas de changement de propriétaire ?
Des supporteurs « socios », une alternative positive en cas de changement de propriétaire ? © Radio France - Nicolas Wilhelm

Sochaux, France

"Imaginons ensemble l’avenir du FC Sochaux". Sur sa page internet, le mouvement Sociochaux affiche la couleur. Il invite le grand public à répondre à des questions pour imaginer le futur du FCSM et parler de son attachement au club. Au sixième jour de son lancement, cette consultation, dont le but est d'aider le club à préparer l'après Tech Pro, a déjà attiré près de 1 200 contributeurs. 

Pour les initiateurs du projet, l'actionnaire chinois Tech Pro, n'est pas en mesure d'assurer la pérennité du club qui fête cette année ses 90 ans. Et sauf miracle, l'équipe première entamera une cinquième saison en Ligue 2 l'été prochain si le club n'est pas pénalisé davantage par la DNCG, le gendarme financier du foot français. 

La question de la mort du club est posée, c’est insupportable ! 

"L’importance de cette consultation, c’est de démontrer l’attachement au club. On est dans une phase de morosité effroyable pour des raisons économiques. Pour la première fois, la question de la mort du club est posée, sa disparition à brève échéance et ça c’est insupportable. Ce que l’on veut porter, c’est une alternative positive. Dire voilà : il y a un attachement fort à ce club, regardez ! Il ne doit pas mourir. Et on se prépare aussi pour le sauver", explique Mathieu, pseudo Jon Bon Bonal sur les réseaux sociaux, l’un des initiateurs du mouvement Sociochaux

L'actionnaire chinois du FCSM sera t il sensible à cette nouvelle action des supporteurs ? - Maxppp
L'actionnaire chinois du FCSM sera t il sensible à cette nouvelle action des supporteurs ? © Maxppp - Lionel Vadam

Les premiers résultats de cette consultation montrent une chose : les francs comtois sont très attachés à leur club ce qui est un signal positif et rassurant pour d’éventuels entrepreneurs qui viendraient investir dans le FCSM.

Rassurer et convaincre des investisseurs locaux 

La consultation populaire est donc une étape préalable à un projet beaucoup plus ambitieux. Elle doit aussi servir à attirer des investisseurs locaux. "Si c’est un effet secondaire de la consultation, alors tant mieux. Pour moi, le FC Sochaux idéal c’est un FC Sochaux soutenu par les acteurs économiques de la région et qui les représentent. Cela veut dire que le club tire sa force, sa puissance de durée de la région et de ses acteurs", ajoute Mathieu.    

Strasbourg et Guingamp, les exemples à suivre

Les supporters font donc appel à ceux qui aiment le club et qui auraient de l’argent à y mettre. Ils citent en exemple Strasbourg ou encore Guingamp, deux clubs évoluant dans l’élite. "A Guingamp qui a un bassin économique quasiment équivalent à celui de Sochaux Montbéliard Belfort, il y a 140 actionnaires du club, des investisseurs locaux. On espère que ça va donner des idées à certains pour s’engager auprès du FC Sochaux. Peugeot, c’est terminé et il n’y a aucune autre entreprise qui a les épaules pour reprendre le club s’il venait à être vendu. Un sponsor viendra plus facilement s’il sent que ce club est aimé par la population et qu’il va en retirer une image positive", indique Benoit, fan des jaune et bleu investi dans le mouvement Sociochaux. 

Des « socios « sur le modèle espagnol

Les supporters sochaliens pourraient aussi avoir un rôle à jouer dans un futur organigramme en devenant des socios. Ce terme qui vient d’Espagne désigne les fans qui sont aussi propriétaires d’une partie de leur club en détenant des parts. "Si les supporteurs sont présents à l’assemblée générale des actionnaires ou au conseil d’administration, ça veut dire qu’ils ont aussi accès aux comptes détaillés du club. Nous continuerions à jouer un rôle de lanceurs d'alerte", indique Mathieu, alias Jon Bon Bonal. Mais les initiateurs du mouvement Sociochaux le savent : ce projet ne pourrait voir le jour qu'à une condition : un changement de propriétaire