Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FCSM - Ilja Kaenzig : "Pendant 2 ans, Ledus n’investira pas dans le club"

lundi 14 décembre 2015 à 19:00 Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Le directeur général du club sochalien a accordé un long entretien à France Bleu Belfort-Montbéliard dans l'émission du Club Sochaux. Ilja Kaenzig dresse un bilan à mi-saison. Et évoque surtout le projet de Ledus, le nouvel actionnaire chinois du FCSM. Un projet toujours aussi flou.

Ilja Kaenzig (droite) aux côtés de Wing-Sang Li, président du FCSM.
Ilja Kaenzig (droite) aux côtés de Wing-Sang Li, président du FCSM. © Maxppp

Sochaux, France

Ilja Kaenzig est en place depuis cet été. Le dirigeant suisse est le premier homme fort nommé par les nouveaux propriétaires chinois du FC Sochaux Montbéliard. Le directeur général du FCSM gère le club en lieu et place des actionnaires basés à Hong-Kong. Presque six mois après la prise de pouvoir de Ledus, Ilja Kaenzig fait le point sur la situation d’un club, 18e de Ligue 2, très loin des ambitions de grandeur de ses nouveaux propriétaires.

"L’attaque, c’est presqu'une catastrophe" 

Premier thème : le bilan sportif. Après 18 journées de Ligue 2, le FCSM est relégable et traîne sa misère à la 18e place. "Le problème, c’est l’attaque. C'est vraiment pauvre. C'est presqu'une catastrophe", affirme Ilja Kaenzig. Avec 11 buts marqués seulement en 18 matchs, l’attaque sochalienne est la plus mauvaise de Ligue 2.

Qualité mais pas quantité

Ilja Kaenzig sur le mercato hivernal dans le Club Sochaux

Le mercato d’hiver approche. Le FCSM cible donc un attaquant pour résoudre ses problèmes d’efficacité offensive. "Difficile de trouver un joueur qui veuille venir renforcer le 18e de Ligue 2", explique le directeur général sochalien. "On doit donc saisir des opportunités avec des attaquants qui, soit ne jouent plus dans leur club, soit sont en froid avec leur entraîneur ou en fin de contrat, ou encore envisager un prêt". Ledus n’investira pas sur le mercato d’hiver, poursuit Ilja Kaenzig. Un joueur offensif et un milieu de terrain sont donc les priorités des dirigeants sochaliens qui n’entendent pas renforcer leur défense. Côté départ, Ilja Kaenzig reconnaît que trois à quatre joueurs (sans les nommer) ne font pas partie des plans du nouvel entraîneur (On pense à Rayo, Vivian ou encore Mignot). Le club regarde des possibilités de prêt.

Ilja Kaenzig sur les départs au mercato d'hiver

La cellule recrutement en suspens

Concernant le licenciement de Bernard Maraval, Ilja Kaenzig préfère ne pas s’étendre sur un sujet qui dit-il "relève du privé". Le patron de la cellule recrutement, en poste depuis 2012, est en cours de licenciement. "Le club a décidé de revoir le fonctionnement de sa cellule de recrutement", a juste commenté le dirigeant suisse. "C’est toujours triste de se séparer de quelqu’un du club depuis plusieurs années" (Bernard Maraval est arrivé comme joueur à Sochaux au tout début des années 90).

Ilja Kaenzig sur le départ de Bernard Maraval dans le Club Sochaux

L’influence de Mounir Jawahr ?

L’hiver dernier, l’ex-agent de joueurs mulhousien a joué le rôle d’entremetteur dans la vente du FCSM aux Chinois de Ledus. Aujourd’hui, Mounir Jawahr ne se cache plus et s’affiche même les soirs de matchs à Bonal en tribune présidentielle au côté de Wing-Sang Li, le nouveau patron sochalien. Quel est son véritable rôle au sein du club ? Est-il juste un conseiller du président ou peut-il intégrer l’organigramme ? Ilja Kaenzig précise : "Il est normal qu’on reçoive des idées de personnes du métier du football, qu’importe le nom de la personne, on écoute bien et on vérifie ensuite les infos. Mais s’il y a des gens prêts à aider le club autour du président, pourquoi pas ?"

Ilja Kaenzig sur l'influence de Mounir Jawhar : Club Sochaux du 14/12/15

Aucun investissement pendant deux ans

Enfin, la question du projet de Ledus pour le FC Sochaux Montbéliard. Six mois après l’arrivée des propriétaires chinois, les supporters sochaliens attendent toujours de savoir ce que Wing-Sang Li veut faire du FCSM. "Aujourd’hui, Ledus n’a pas besoin d’investir, nous garderons le même budget jusqu’en 2017. Le financement est prêt pour jouer la montée en Ligue 1 la saison prochaine", explique Ilja Kaenzig. Le nouvel actionnaire chinois profite simplement du fond de roulement laissé par PSA au moment de la vente.

Le projet Ledus toujours mystérieux

La question se porte sur le long terme. Et là, toujours aucune communication de la part de Ledus. "C’est clair qu’il faut présenter un projet, une stratégie de développement, on est prêts pour le faire, mais les aléas sportifs ont retardé l’annonce",  explique le directeur général du FCSM. "C’est important surtout quand un investisseur étranger arrive dans un club de présenter une vision de son projet, et ça vaut pour tous les clubs, si Manchester United le fait, Sochaux doit aussi le faire, ajoute le dirigeant suisse. "Mais je suis convaincu que Monsieur Li va décider de la date, peut-être en février, juste après le mercato", conclut Ilja Kaenzig.

A moins qu’il ne soit déjà trop tard pour cette saison. En attendant, Wing-Sang Li est plus prompt à poser pour la photo avec ses joueurs et les supporters qu’à présenter officiellement son projet pour le FCSM. Pas sûr que ce soit vraiment ce que préfèrent les fidèles des jaune et bleu.

Ilja Kaenzig sur le projet de Ledus : Club Sochaux 14/12/15