Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du FCSM

FCSM : les ultras de la Tribune Nord Sochaux appellent au boycott des abonnements cette saison

mardi 3 juillet 2018 à 7:07 Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

Les supporteurs ultras de la Tribune Nord Sochaux appellent tout fidèle du FC Sochaux-Montbéliard à ne pas s'abonner cette saison. Cette prise de position radicale est, selon eux, le seul moyen efficace pour lutter contre la gestion actuelle du club par le groupe du Baskonia Alavès.

La TNS ne mettra plus d'ambiance dans son kop de la tribune nord du stade Bonal
La TNS ne mettra plus d'ambiance dans son kop de la tribune nord du stade Bonal © Radio France - Hervé Blanchard

Sochaux, France

Le stade Bonal risque d'être très silencieux cette saison. Et pour cause, la Tribune Nord Sochaux, le kop des supporteurs ultras du FCSM a décidé d'appeler au boycott des abonnements de leurs membres et de tout supporteur pour la saison à venir. Ils sont plus de 200 adhérents, aux trois-quarts abonnés. Ils ne veulent pas cautionner la politique des dirigeants du Baskonia Alavès, nouveaux gestionnaires du club sochalien.

"Ce FCSM-là est devenu trop impersonnel pour s'y reconnaître encore aujourd'hui" - Thibaut, porte-parole de la TNS

Début juin, les adhérents de la TNS (Tribune Nord Sochaux) avaient pourtant choisi de soutenir l'équipe malgré l'arrivée aux commandes du club des dirigeants du groupe Baskonia Alavès. Mais depuis, les ultras ont revu leur position. Ils s'opposent aux méthodes de fonctionnement des dirigeants basques qu'ils estiment trop brutales. Ils lancent donc un appel à déserter leur tribune jusqu'à nouvel ordre. Au stade Bonal mais aussi en déplacement. Bref à ne plus suivre l'équipe. "C'est juste tout bonnement impossible pour nous de cautionner leur manière de faire et le FCSM qu'ils mettent en place. _On est tous d'accord pour dire à l'unanimité que ce Sochaux-là nous est devenu complètement impersonnel parce que ce n'est pas quelque chose dans lequel on peut se reconnaître_. Depuis quelques semaines, Baskonia met en place son "petit empire" et on ne peut pas cautionner de tels actes, d'où notre appel à boycotter les abonnements cette saison" explique Thibaut, le porte-parole de la Tribune Nord Sochaux. 

Une décision la mort dans l'âme mais assumée

En appelant au boycott des abonnements de leurs membres et de tout supporteur sochalien qui se sent concerné par la situation actuelle, les ultras de la Tribune Nord Sochaux sont conscients de prendre une position radicale, à double tranchant, et que certains ne suivront pas le mouvement. Mais c'est un risque assumé dans l'esprit d'une grande majorité de ces ultras. "C'est triste de se priver de sa passion" explique Thibaut, allant jusqu'à citer le philosophe Denis de Rougemont "Il disait que dans l'amour occidental, l'amour le plus beau, c'est l'amour fatal qui est impossible. C'est un peu ce qui nous arrive. _C'est sans doute une preuve d'amour au FCSM que de dire jusqu'à nouvel ordre, on ne vient plus te voir parce qu'on veut te sauver, et que là c'est impossible entre nous, mais on va persister et on va réussir à te sauver_. Et se refuser à lui, c'est sans doute la plus belle preuve d'amour qui puisse exister".

Voilà à quoi devraient ressembler les gradins de la TNS la saison prochaine (comme ici déjà face à Orléans le 6 avril 2018) - Radio France
Voilà à quoi devraient ressembler les gradins de la TNS la saison prochaine (comme ici déjà face à Orléans le 6 avril 2018) © Radio France - Vincent Voegtlin / L'Alsace

Une position irrévocable

La TNS ajoute que sa décision de boycotter les abonnements et de déserter le stade Bonal n'est aucunement motivée par la situation sportive, et que quels soient les premiers résultats du début de saison, sa position ne changera pas. Thibaut explique que leur groupe persistera à refuser la main déjà tendue par le groupe Baskonia Alavès pour ouvrir le dialogue entre les deux parties. Le bloc C sera donc vide cette saison au stade Bonal. Il le sera déjà de fait lors des deux premiers matches de la saison à domicile. Cette partie de tribune sera en effet fermée sur décision de la commission de discipline de la LFP après les jets de fumigènes qui avaient entraîné l'interruption momentanée de la rencontre perdue face à Lorient le 27 avril dernier.

Les Ultras de la Tribune Nord Sochaux précisent enfin qu'ils continueront de lutter contre l'actionnaire et le gestionnaire actuels du FCSM. En prônant les valeurs du club qu'ils défendent, ils comptent mener diverses actions en marge le plus souvent des matches au stade Bonal.