Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2018-2019 du FCSM

FCSM : Wing Sang Li s'accroche à son poste de président

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon

Wing Sang Li veut rester le président du FC Sochaux-Montbéliard. Dans un communiqué, l'homme d'affaires contre-attaque en désavouant Frédéric Dong Bo qui s'était auto-proclamé ce weekend nouveau patron du FCSM. Wing Sang Li affirme être le seul décideur à la tête du club. La "triste" saga continue.

Wing Sang Li le 12 avril à Bonal pour les 90 ans du FCSM
Wing Sang Li le 12 avril à Bonal pour les 90 ans du FCSM © Maxppp - Vincent Voegtlin / L'Alsace

Sochaux, France

"Continuons la saga". Avec ce slogan, le FC Sochaux-Montbéliard avait voulu marquer son entrée dans une nouvelle ère avec la vente du club par PSA, son actionnaire historique, à Tech Pro Technology, entreprise hong-kongaise spécialisée dans les ampoules Led. Presque 4 ans plus tard, on ne compte plus les rebondissements à la chaîne sur la gouvernance du club

Cette fois, cela prend des airs de guerre des chefs au sein même du groupe avec la passe d'armes entre d'un côté Frédéric Dong Bo, nouveau PDG de Tech Pro, qui s'est auto-proclamé nouveau patron du FCSM le weekend dernier, et de l'autre Wing Sang Li, évincé de fait de la présidence de Sochaux suite à sa mise en faillite personnelle

Ce mardi 23 juillet 2019, Wing Sang Li réplique par le biais d'un communiqué transmis à France Bleu Belfort-Montbéliard. L'homme d'affaires chinois y conteste le fond et la forme et déclare être toujours le seul décideur du FCSM.

Un document prouverait que M. LI garde les pleins pouvoirs au FCSM

Dans ce communiqué daté de lundi 22 avril 2019, Wing Sang Li "constate avec regrets et désolation les déclarations de Mr. Dong dans les médias français concernant l'organigramme du FC Sochaux-Montbéliard. Ses propos lui sont propres et n'engagent que sa parole. Ils ne sont aucunement fondés, et transgressent la décision que les quatre administrateurs (dont Frédéric Dong Bo) du comité exécutif de Tech Pro ont adopté à l'unanimité". 

Ce document garantit à M.Li les pleins pouvoirs pour continuer de gérer les opérations courantes du FCSM, et ceci en tant que directeur général du groupe Tech Pro.

Wing Sang Li se déclare seul décideur pour vendre le club

Wing Sang Li ajoute que "de facto, je suis dans le rôle et le droit que l'on m'a conféré de prendre la gérance quotidienne du FCSM en tant que président". Le "toujours" patron sochalien avait annoncé récemment aux élus locaux qu'il comptait vendre le club à un prix estimé entre 5 et 10 millions d'euros. Il souhaite donc mener ce projet à bien au nom de Tech Pro mais réaffirme qu'il fera le nécessaire pour valider le passage devant la DNCG prévu le 15 mai prochain. Wing Sang Li égratigne une dernière fois son "désormais" rival dans cette lutte de pouvoir "Les déclarations de M. Dong sont nulles et malencontreuses et laissent l'interrogation du bien fondé quant au préjudice que cela porte aux joueurs, staff, staff, personnels et supporters qui se battent au quotidien depuis plusieurs semaines avec mérite pour sportivement stabiliser le club avec le bon travail d’Omar Daf"

Point final ? Certainement pas. La saga malheureusement n'en finit pas d'excéder les supporteurs sochaliens. Wing Sang Li ne sera pas présent ce mardi soir au stade Bonal, retenu par ses affaires à Hong-Kong. Frédéric Dong Bo pourrait lui débarquer à Sochaux dans les prochains jours pour prendre le contrôle de la situation. 

En attendant, la guerre des clans est déclarée entre M.Li et M.Dong Bo, avec la crainte que le FCSM en soit le grand perdant. 

Le communiqué de Wing Sang Li

"Je constate avec regret et désolations, les déclarations de Mr Dong dans les médias français concernant l'organigramme du FC Sochaux. Ses propos lui sont propres et n'engagent que sa parole. Ils ne sont aucunement fondés, et transgressent la décision que les quatre administrateurs du comité exécutif ont adopte à l'unanimité. Ceux qui m'ont confié le rôle de Président du FC Sochaux, mais également celui de directeur général en charge des opérations courantes au sein du groupe dans les autres branches tels que le LED et autres activités du groupe tech pro. Dans le dossier interne de nomination, il y a toutes les quatre signatures des administrateurs. Donc je suis de facto dans  le rôle et le droit que l'on m'a conféré de prendre la gérance quotidienne du FC Sochaux en tant que président. Les déclarations de Mr Dong sont donc nulles et malencontreuses et laissent l'interrogation du bien fondé quand au préjudice que cela porte aux joueurs, staffs et personnels et supporteurs  qui se battent au quotidien depuis plusieurs semaines avec mérite pour sportivement stabiliser le club avec le bon travail d'Omar Daf depuis son arrivée. Je continuerai d'être présent et  d'apporter tout mon soutien au groupe et aux joueurs et supporteurs du club".
 

Li Wingsang   22/04/2019

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu