Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du FC Metz en Ligue 1

Fin de série en Ligue 1 pour le FC Metz qui s'incline contre Bordeaux (1-2)

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le FC Metz n'a pas démérité ce samedi dans son Stade Saint-Symphorien. Au terme d'un match un peu fou, les Grenats s'inclinent 2 buts à 1 face aux Girondins de Bordeaux. La 24ème journée de Ligue 1 met fin à une belle série d’invincibilité à cause, notamment, d'un carton rouge très prématuré.

Les Grenats auront bon avoir tout donné, ils ne peuvent que s'incliner contre Bordeaux.
Les Grenats auront bon avoir tout donné, ils ne peuvent que s'incliner contre Bordeaux. © Maxppp - PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

C'est en soldats que les joueurs du FC Metz regoûtent à nouveau à la défaite cette saison. Cette saveur, leurs papilles l'avaient oubliée depuis 6 matches de championnat. Mais ce samedi, les Girondins de Bordeaux sont venus mettre fin à cette série dorée qui courait du côté du club à la Croix de Lorraine depuis le 7 décembre dernier (1-2). Pourtant, rien ne laissait présager d'un tel dénouement. Un match à revivre sur notre site.

Des Grenats déchaînés

Parce que le scénario de cette partie avait prévu une entrée en matière idyllique pour les hommes de Vincent Hognon. Le coup d'envoi est donné et en deux temps, trois mouvements, le FC Metz se retrouvait déjà devant les cages de Benoît Costil pour un premier corner. Le ballon revient alors vers Ibrahima Niane qui n'hésite pas et décoche une demi-volée aux allures de missiles dans les filets adverses. Le Stade Saint-Symphorien n'en revient pas, son club vient d'ouvrir la marque après seulement 1 minute 06 de jeu.

Puis comme si les événements s'emballaient sans que personne ne puisse rien maîtriser, le match va prendre quasiment instantanément une tournure dramatique pour les Grenats. A la 8ème minute, dans un tacle qu'il ne maîtrise pas du tout, Vincent Pajot, récente recrue qui s'était déjà imposée comme un taulier de l'entre-jeu messin, fauche Enock Kwateng. Ce dernier est blessé à la cheville et l'arbitre de cette rencontre voit rouge. "On a joué 90 minutes à 10", regrettera plus tard le coach Vincent Hognon. 

Le technicien grenat qui regrette toutefois l'arbitrage de cette partie. "Il y a un gros problème d'uniformité des décisions. Vincent Pajot est le joueur le plus gentil de France. J'ai vu sa cheville tourner à Montpellier (sur un tacle de Souquet, ndlr) et il n'y a eu que jaune", dénonce-t-il. Quoiqu'il en soit, le choc est rude mais le coeur des Grenats est loin de s'avouer vaincu. Le premier acte reste à l'avantage des locaux, mais ni Opa Nguette, ni Fabien Centonze ne trouveront le cadre.

L'enchaînement se paye

Puis, l'euphorie de ces derniers temps a décidé de s'envoler avec la fin de la première période. Cette configuration est bien connu du côté des Girondins qui ont joué à 11 contre 10 lors de 3 des 4 dernières sorties en championnat. Au retour des vestiaires, Toma Basic vient donc doucher les ardeurs mosellanes (51ème minute). C'en est fini pour les Grenats qui ne feront plus que subir. Et malgré une nouvelle fois un Alexandre Oukidja étincelant, le FC Metz baissera pavillon dans le dernier quart d'heure, lorsque le Mosellan Rémi Oudin viendra crucifier les Grenats (84ème minute). L'incursion de Thierry Ambrose ne parviendra pas à changer la donne.

La fatigue s'est rappelée subitement aux jambes des Messins qui l'ont donc payé cash, à l'issue du 3ème match disputé en 6 jours. "Franchement, c'était difficile physiquement", confie le milieu Habib Maïga. "Je suis plutôt fier de ce qu'ils ont fait", tempère Vincent Hognon. Il faut dire que les armes, les Grenats ne les ont jamais rendues dans cette rencontre, eux qui ont tenté, malgré l'adversité, d'arracher un résultat favorable ce samedi.

Sauf que derrière, plusieurs concurrents au maintien ont pris des points. A commencer par Nîmes, 18ème, qui n'a plus que 3 longueurs de retard sur Metz grâce à sa folle série de 3 succès consécutifs et notamment celui contre Nice ce samedi. Mais aussi Dijon, passé à un souffle des trois points mais qui n'en prend finalement qu'un contre Nantes. Heureusement, les deux relégables Amiens et Toulouse se sont inclinés. Enfin, les Grenats ont une semaine de repos. Ils joueront samedi prochain dans l'Ouest face aux Canaris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu