Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin de série pour le Nîmes Olympique !

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Ajaccio, France

Après quatre victoires consécutives, les crocos se sont inclinés sèchement (2-0) face à l’AC Ajaccio. Le Nîmes Olympique est à nouveau dans la zone rouge au 19ème rang.

Bobichon (à gauche) et Paquiez (de dos, à droite) ont souffert face aux corses
Bobichon (à gauche) et Paquiez (de dos, à droite) ont souffert face aux corses © Maxppp

Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas pour les Gardois. Après avoir marché sur l'eau tout le mois de janvier, les crocos démarrent très mal en Février : une défaite méritée (2-0) face à des corses qui restent invaincus en 2016 (3 victoires, 2 nuls). Et ce mardi soir, les nîmois ont bu le calice jusqu'à la lie, puisque les deux buts Ajacciens ont été marqués par…d’anciens Nîmois ! Ouverture du score signé Johan Cavalli à la 26eme minute, puis c’est Riad Nouri qui a scellé le sort du match en doublant la mise à la 86eme minute.

Des Crocos méconnaissables

Au classement, les nîmois perdent de précieux points face à leurs concurrents directs pour le maintien. Pire, Nîmes Olympique retombe à nouveau dans la zone rouge : 19eme mais à un point seulement du premier non relégable Sochaux. Sur la pelouse du stade François Coty - quasi vide, environ 1 500 supporters - les crocos ne sont jamais rentrés dans le match. Méconnaissables, les hommes de Bernard Blaquart sont complétement passés à côté de la rencontre.

"Je n'arrive pas à expliquer notre "non match". On arrivait pas à se faire trois passes. Je ne comprends pas..." Fethi Harek, défenseur du Nîmes Olympique.

A tel point que les actions gardoises se comptent sur les doigts d'une main. La plus dangereuse ? Peut-être cette belle frappe cadrée de vingt-cinq mètres de Jonathan Lacourt... quelques secondes seulement après le coup d’envoi. Ensuite, rien ou presque. En fait, les crocos ont été apathiques pendant quatre-vingt-dix minutes. Est-ce dû à la fatigue ? Est-ce dû aux nombreux changements opérés sur le onze de départ (pas moins de cinq en tout) par rapport au dernier match face à Auxerre ? Probablement un peu des deux. Toujours est-il que Nîmes Olympique a été battu dans tous les compartiments du jeu : engagement, vitesse, et technique.

"Il faut être honnête, on a été mauvais. Que cela nous serve de leçon pour la suite." Mathieu Michel, gardien de but et capitaine du Nîmes Olympique.

Au milieu, la paire Larry Azouni - Jonathan Lacourt a beaucoup souffert et  a perdu un nombre incalculable de ballon. Et en défense, le naufrage. Probablement fatigué de son mois de janvier, le jeune latéral gauche Gaetan Paquiez a été dépassé : pris de vitesse parfois, auteur de mauvaises relances, souvent. Quant aux "grands débuts" de la recrue hivernale, Kiko Zarabi, ils ont été difficiles. Pour ne pas dire ratés. Le défenseur algérien a perdu la plupart de ses duels. Il a également multiplié les mauvaises appréciations sur les trajectoires du ballon, dont une, en toute fin de match, qui a amené le deuxième but corse. En défense, seuls Jérémy Cordoval et Fethi Harek ont su être à la hauteur. Fethi Harek, n'arrive pas à comprendre cette déroute collective.

Fethi Harek

Pour Mathieu Michel, gardien de but et capitaine du Nîmes Olympique, il faut prendre ce « non match » comme une bonne piqûre de rappel.

Mathieu Michel le gardien de but nîmois

Et après cette défaite, la victoire devient impérative dès vendredi. Le Nîmes Olympique reçoit Niort, 14eme, aux Costières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess