Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Finale de la coupe de France ASSE-PSG : "les groupes de supporters vont devoir choisir"

Jean-Guy Riou, président de l'Union des supporters stéphanois, regrette que la limitation du nombre de personnes pour la finale force les groupes de supporters à faire des choix.

200.000 demandes avaient été enregistrées pour la finale de la coupe de la Ligue en 2013.
200.000 demandes avaient été enregistrées pour la finale de la coupe de la Ligue en 2013. - Getty

La limitation du nombre de personnes dans les stades risque de faire des malheureux chez les supporters des Verts pour la finale de la coupe de France face au PSG envisagée le 1er août. Si la jauge actuelle de 5.000 personnes pourrait être étendue à 20.000, il va tout de même falloir choisir, regrette Jean-Guy Riou, président de l'Union des supporters stéphanois.

"Une finale de coupe de France, ça attitre du monde. Lors de la finale de la coupe de la Ligue en 2013, il y avait eu plus de 200.000 demandes. Il faudra certainement faire des choix. Je rappelle qu'en 2015 on avait boycotté une demi-finale de coupe de France face au PSG à Paris."

"Moi, je ne prône pas le boycott. Mais il est possible que des groupes la boycottent. Nous, on a validé qu'on laissera la place au personnel soignant. Ils le méritent." - Jean-Guy Riou, président de l'Union des supporters stéphanois

"Il est possible que des groupes boycottent ce match car tout le monde ne pourra pas y aller. Après on ne s'est pas encore rencontré entre groupes. Moi, je ne prône pas le boycott. On a validé qu'on privilégierait le personnel soignant. Ils le méritent. On leur laissera bien volontiers la place."

Environ 5000 places pour l'ASSE au stade de France ?

Si on se réfère aux quotas de billets délivrés pour la finale de la coupe de la Ligue en 2013, les Verts devrait pouvoir compter sur environ 5.000 places au stade de France le 1er août, soit à peine 1.000 pour chaque groupe de supporters. Ce qui est quatre fois moins qu'il y a sept ans. Jean-Guy Riou lui préfère voir le verre à moitié plein. Le président de l'Union des supporters stéphanois qui participe au groupe de travail mis en place par l'Instance nationale du supportérisme se réjouit déjà du retour du public dans les stades dès cet été.

"On va travailler sur une augmentation de la jauge. Enfin, je rappelle qu'il y a quelques temps on parlait d'une saison à huis-clos. On ne pourra pas contenter tout le monde. Un groupe de supporters ne fera jamais de distinction entre ses membres. Par contre, le supporter qui ne fait partie d'aucun groupe doit avoir cette possibilité de retourner dans un stade de football."

Sous oublier les stades de rugby et même les salles de basket. Ces disciplines font également partie des travaux de l'Instance nationale du supportérisme (INS) avec le ministère des Sports. Car, en plus de la jauge, il faut définir dans quel cadre le public aura accès aux stades et aux salles. La saison professionnelle de basket devrait reprendre fin septembre.

Fumigènes, interdictions de déplacement, tribunes debout

Parmi les autres chantiers de l'INS estampillés football, il y a l'expérimentation étendue des fumigènes (à priori sans l'AS Saint-Etienne), l'interdictions de déplacement des supporters, la généralisation des tribunes debout notamment aux tribunes visiteurs ainsi que le développement des "fanprojekt" au caractère social comme ça existe déjà en Allemagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess