Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Florent Mollet (MHSC) : "Montrer que je suis vraiment un joueur de Ligue 1"

-
Par , France Bleu Hérault

Le retour de blessure de Téji Savanier renforce la concurrence dans un secteur déjà bien fourni. Auteur d'un très bon début de saison, le milieu du MHSC Florent Mollet sait malgré tout qu'il ne peut pas se reposer sur ses lauriers et que sa place, comme d'autres, est encore plus menacée.

Florent Mollet a déjà marqué deux buts et délivré une passe décisive
Florent Mollet a déjà marqué deux buts et délivré une passe décisive © AFP - Pascal Guyot

Montpellier, France

Michel Der Zakarian a beau affirmer que Téji Savanier ne va pas tout révolutionner, il est évident que son retour pourrait chambouler la hiérarchie et rebattre les cartes. En effet, difficile d'imaginer que l'ancien meilleur passeur de Ligue 1 (13 sur l'exercice précédent) ne postule pas rapidement pour une place de titulaire, au milieu de terrain. À Reims, ce week-end, il ne devrait pas démarrer, mais va tout de même, au minimum, goûter à ses premières minutes de jeu. Seulement, à terme, l'ancien nîmois compte bien se mêler à la bataille pour entrer dans le onze. 

Pour y parvenir, il va lui falloir déloger des garçons qui réalisent un début de saison remarquable : Florent Mollet, Jordan Ferri, Damien Le Tallec et même Joris Chotard. Quatre joueurs, à la fois partenaires et concurrents, qui ne sont pas prêt à laisser leur place, mais qui se réjouissent de le voir débarquer. 

Florent Mollet a disputé sept matchs sur dix, dont six comme titulaire - AFP
Florent Mollet a disputé sept matchs sur dix, dont six comme titulaire © AFP - Sylvain Thomas

Trois questions à Florent Mollet :

BQ : Le retour de Téji Savanier va changer quoi ? 

Téji est un joueur très important pour nous. C'est un joueur à part, atypique, qui a des qualités que peu de joueurs ont. Il va nous amener ce qui nous manquait la saison dernière, notamment sur la première relance, le fait de mettre sur orbite les attaquants. Il a toutes les qualités du joueur moderne pour faire grandir l'équipe. On espère qu'il continuera sur sa lancée de la saison dernière. On est tous impatients. Il y aura un turn-over, et forcément de la concurrence. 

"Je ne suis pas un joueur indiscutable"

BQ : En attendant qu'il revienne, vous avez tous mis la barre assez haut, au milieu de terrain. Faut-il y voir un lien ? 

Forcément, quand un joueur arrive dans un club, on doit élever notre niveau de jeu. Perso, je sais que je ne suis pas un joueur indiscutable. Et si je ne suis pas performant, un autre prendra ma place. Le retour de Téji renforce la concurrence, mais elle est saine. Cela permet à chacun de progresser. Pour le moment, tous les joueurs qui ont joué et qui ont commencé les matchs ont été très bons. Même le petit Joris Chotard, qui commence à montrer le bout de son nez. Tout le monde a envie de jouer. Ce sera au coach de prendre la décision finale. 

"C'est le moment ou jamais de faire une grande saison (...) montrer que je suis vraiment un joueur de Ligue 1"

BQ : Votre début de saison, vous le jugez comment ? 

J'ai manqué les deux premiers matchs à cause d'une blessure. J'ai débuté contre Lyon, où je me suis bien senti. Après, j'ai le même problème que l'équipe à l'extérieur. Il faut que je fasse beaucoup plus, parce qu'on m'attend beaucoup plus au tournant. Le marquage des adversaires est plus serré. Globalement, mon début de saison est quand même bon, je suis satisfait. J'ai réussi à être décisif, c'est ce que me demande le coach. Ma saison dernière était bonne, et il est toujours difficile de confirmer. C'est justement sur ça, sur la régularité, que j'essaie de progresser. Pour moi, c'est une saison charnière. Parce que si je réussis à enchaîner sur une deuxième plutôt bonne, cela voudra dire que je suis vraiment un joueur de Ligue 1. C'est vraiment ce que je veux confirmer. C'est le moment où jamais, pour moi, de faire une grande saison. Sur le plan des statistiques, sur le plan individuel, et sur le plan collectif. 

Choix de la station

France Bleu