Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2021-2022 du Racing Club de Lens en Ligue 1

Florian Sotoca entre par la grande porte dans l'histoire du Racing Club de Lens

-
Par , France Bleu Nord

A l'heure du bilan, l'attaquant Florian Sotoca est en toute logique l'un des hommes qui aura marqué l'année lensoise 2020 de son empreinte. Son penalty, inscrit un soir de huis clos face à Orléans le 9 mars dernier, est devenu quelques semaines plus tard le but du retour du club en L1.

Florian Sotoca brille à la pointe de l'attaque du Racing Club de Lens
Florian Sotoca brille à la pointe de l'attaque du Racing Club de Lens © Radio France - Nicolas Créach

Avant le dernier de la saison, à domicile contre Brest, l'ancien joueur grenoblois a accepté de revenir sur cette soirée durant laquelle il aura, sans le comprendre sur le moment, écrit l'une des pages les plus inattendues de l'histoire du Racing Club de Lens. Privé de soutien populaire, le buteur artésien prend son mal en patience, conscient d'être un privilégié. 

Quand vous regardez dans le rétroviseur, quelle est la première image qui vous revient?

Bien sûr, je repense à cette soirée contre Orléans, avant le match nous savions qu'il était important de prendre les 3 points face à une équipe qui jouait son maintien, et finalement 2 mois après cette victoire on nous apprend qu'on est de retour en L1. On est très fier d'avoir ramener ce club historique au sommet du football français. Nos supporters le méritent. Et aujourd'hui on prouve qu'on a les qualités pour le maintenir en L1.

Vous regardez de temps en temps cette vidéo de votre pénalty qui a fait le tour du net?

Bien sûr je l'ai vue plusieurs fois. Ça restera un moment historique de ma carrière. Sur le coup je ne m'en rends pas trop compte mais très vite j'ai vu que la vidéo de Cyril Jamet faisait le tour du web. C'était le premier match à huis clos en France. J'ai la chance de marquer mais je n'oublie pas que le groupe n'a rien lâché dans cette course à la montée.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Que vous disent les supporters, qui malheureusement ne peuvent plus venir à Bollaert et que vous croisez au quotidien? 

Ils sont très tristes de ne pas pouvoir partager ces moments-là avec nous. On est peiné à cause de cela car on fait ce métier pour vivre ces émotions avec eux. Le Racing a un très grand public, on connaît son importance, je n'oublie pas que grâce à lui on a vécu des moments magiques avant le confinement, face à Lorient par exemple, ou contre Guingamp. On essaie donc de se donner au maximum pour nos fans, on veut qu'ils soient fiers de nous.

Comment vivez-vous cette crise sanitaire?

Nous avons déjà subi 52 ou 53 tests PCR, mais on a la chance de vivre de notre passion, donc pas question de se plaindre car je pense à tous ces gens et toutes ces entreprises qui sont dans la difficulté en cette période. On essaie donc de garder le sourire parce qu'on sait que certains sont plus en souffrance que nous, joueurs de football. On fait le maximum pour rendre les gens fiers.

Entretien avec le lensois de l'année sur France Bleu Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess