Football

Ligue 1 - 6ème journée : l'Olympico, triste spectacle, triste résultat

Par Camille Magnard, France Bleu lundi 21 septembre 2015 à 0:06

La rencontre OM - OL a du être interompue pendant 23 minutes
La rencontre OM - OL a du être interompue pendant 23 minutes - GUILLAUME HORCAJUELO

Beaucoup de tumulte au Stade vélodrome pour cette opposition des Olympiques: alors que l'OL menait 1-0, des jets de projectiles ont atteint des joueurs et obligé l'arbitre a interrompre le match pendant 23 minutes. A la reprise les Marseillais arrivaient à égaliser. Score final 1 - 1.

Celui qui avait une forme olympique, ce dimanche soir, c'était le public du Vélodrome. Un peu trop en forme, même: entre les huées incessantes à chaque fois que le "traître" Valbuena touchait le ballon, et les jets de projectiles qui allaient obliger à interrompre le match, le spectacle était au moins autant dans les tribunes que sur le terrain. Et dans les deux cas ce n'était pas toujours du beau spectacle.

De quoi énerver les supporters phocéens : à la 2'e minute de jeu, le lyonnais Alexandre Lacazette s'effondre dans la surface de réparation de Steeve Mandanda, le portier de l'OM : carton jaune pour ce dernier et pénalty pour l'OL. Lacazette transforme lui-même et ouvre donc le score à la 25e.

Dès lors, les Lyonnais dominent malgré l'adversité tonitruante que déverse sur eux le stade. Ça ne va pas s'arranger quand à la 44e minute de jeu, l'arbitre expulse sur carton rouge le Marseillais Alessandrini suite à un tacle par derrière sur Valbuena. Lequel n'aura été épargné ni par les supporters marseillais, ni par ses anciens coéquipiers de l'OM. C'est sur lui que se sont concentrés les jets de projectiles, jusqu'à atteindre une intensité qui obligeait l'arbitre à interrompre la rencontre à la 62e minute. Le temps pour les policiers anti-émeute d'intervenir et de ramener un calme relatif en tribunes, 23 minutes plus tard l'Olympico reprenait. Les Phocéens tiraient profit de la situation 6 minutes plus tard avec l'égalisation de Rekik (68e) qui smashait de la tête un corner tiré par Barrada. Jusqu'au coup de sifflet final, Lyon allait pousser, toujours avantagé par la supériorité numérique, mais sans parvenir à tuer le match. Il faudra un arrêt spectaculaire de Mandanda à la 85e sur une frappe-boulet de Jallet pour éviter le pire aux Marseillais. 

Au classement après ce match nul et cette 6e journée de Ligue 1, Lyon est 7e avec 9 points et l'OM 11e avec 7 points. 

Les autres rencontres de cette 6e journée

Rennes - Lille  1 - 1

Avec quatre victoires et seule défaite au compteur, le Stade Rennais est le dauphin naturel du PSG. L'arrivée officielle de Gourcuff a permis au club breton de continuer son beau début de saison en restant invaincu à domicile, sans toutefois parvenir à s'emparer provisoirement de la place de leader. Avec ce match nul de 1 partout, Lille, qui a ramené un point de Lyon (0-0), repart bredouille du Roazhon Park.

Reims - Paris SG  1 - 1

Avant cette journée, le PSG était leader et Reims troisième. Après ces 90 minutes ponctuée par un résultat nul, le classement évolue seulement pour les Reimois qui rétrogradent à la 4e place. invaincu depuis le début de la saison en championnat, le club de la capitale concède encore deux précieux points dans la course au titre, comme lors de la précédente journée face à Bordeaux (2-2) au Parc des Princes.

Caen - Montpellier 2 - 1

Toujours pas de victoire depuis le début de la saison pour Montpellier qui s'incline donc au Stade d'Ornano. Les héraultais s'enfoncent dans la zone rouge avec un seul point en 6 rencontres, avant-derniers devant le Gaélec-Ajaccio. Caen profite de cette victoire pour ravir la troisième place du classement à Reims.

Guingamp - GFC Ajaccio 2 - 1

C'est la passe de trois pour les bretons après leurs précédents succès contre Marseille et Nice. Guingamp pointe à la 7e place du classement, loin devant le GFCA qui est plus que jamais lanterne rouge. Les corses ont tout de même inscrit ce samedi soir leur premier but depuis leur remontée dans l'élite.

Angers - Troyes 1 - 0

avec cette victoire, Angers se rassure, et tire un trait sur cette vilaine défaite lors de la dernière journée à Lorient (3-1. Troyes, qui n'a pas encore gagné cette saison, rejoint Montpellier et le Gazélec Ajaccio en zone de relégation.

Bastia - Nice 1 - 3

Bastia espérait faire le plein à domicile… le club corse a fait le plein... dans ses propres filets, encaissant une cuisante défaite à domicile. Nice crée la belle opération de la soirée et reste accrochée dans le ventre mou du classement.

Bordeaux - Toulouse 1 - 1

Le derby de Garonne aurait pu tourner à l'avantage surprise des Toulousains, sur la pelouse de Bordeaux. Ils ouvraient le score à la 23e par Regattin et dominaient la première période. Mais l'expulsion de Trejo à la 77e les a forcé à se replier, à subir les assauts girondins jusqu'à l'égalisation des Bordelais à la 89e minute.

Monaco - Lorient 2 - 3

Les monégasques marquent le pas à domicile, dominés, surpris par des merlus qui ont brillé par leur audace. Lorient signe ici son premier succès loin de ses bases, et confirme sa bonne forme après la victoire contre Angers (3-1) le week-end dernier. Lorient et Monaco sont désormais à égalité avec 8 points en milieu de tableau.

Saint-Etienne - Nantes 2 - 0

Et de quatre, quatre succès de suite pour l'ASSE qui profite de sa belle soirée à Geoffroy-Guichard pour grimper sur le podium, derrière Paris et à égalité de points avec Rennes. Après deux défaites de rang (dont le derby contre Rennes), Nantes rate l'occasion de se relancer, et encaisse une défaite qui fait mal au moral (15e au classement).