Football

FOOT - Avant France - Suisse, le regard d'un village frontalier

Par Denis Souilla, France Bleu Pays de Savoie vendredi 20 juin 2014 à 10:46

Le match franco-suisse donnera lieu à une grande fête donnée côté français.
Le match franco-suisse donnera lieu à une grande fête donnée côté français. © Radio France - Mathilde Lemaire

Ce vendredi, les footballeurs français jouent leur deuxième match du Mondial au Brésil : France - Suisse. L’ambiance sera chaude à Salvador de Bahia. Elle sera chaude aussi à Saint-Gingolph. Entre Évian et Montreux, c'est la seule commune bi-nationale : à moitié en Suisse, à moitié en France. Avec un peu moins de 2000 habitants captivés forcément par ce match qu’ils surnomment le derby du Léman.

Ce vendredi, les Bleus affrontent des rouges lors de leur deuxième match de Coupe du Monde au Brésil : France - Suisse promet une chaude ambiance à Salvador de Bahia et dans la zone frontalière franco-suisse, notamment à Saint-Gingolph, entre Évian et Montreux. La commune binationale, à cheval sur les deux pays, compte un peu moins de 2000 habitants.

Le "derby du Léman"

Saint-Gingolph est une commune paisible : des balcons fleuris, de petites ruelles et la Morge, un affluent du Léman qui sert de frontière depuis le XVIe siècle. Les communes de Saint-Gingolph ont deux écoles, deux burteaux de poste, deux monnaies, deux maires, mais un lien fort. "Ce sont nos frères, on vit de tout temps entre ces deux pays comme un seul pays" , reconnaît Géraldine Pflieger, édile de la partie française. Son homologue suisse ajoute : "et en plus on a qu'un seul cimetière, une seule église !" .

Un match, un village, deux pays, deux équipes. - Radio France
Un match, un village, deux pays, deux équipes. © Radio France - Mathilde Lemaire
Un seul club de foot

Les joueurs, suisses et français, qui tapent dans le ballon rond évoluent dans un seul club, inscrit dans le championnat hélvétique. À l'occasion du match France - Suisse, une fête est organisée sur les bords du lac, côté français, avec une fanfare. "Si les Suisses gagnent, on va boire un verre en France et si les Français gagnent ils viendront boire un verre en Suisse" , rappelle un supporter des rouges.

Gökhan Inler, le capitaine suisse au mondial. - Maxppp
Gökhan Inler, le capitaine suisse au mondial. © Maxppp
 

 

Promo CDM 2 - Radio France
Promo CDM 2 © Radio France - RF
Promo CDM 3 - Radio France
Promo CDM 3 © Radio France - RF
Promo CDM 4 - Radio France
Promo CDM 4 © Radio France - RF

France / Suisse vu de Saint Gingolph, le reportage de Mathilde Lemaire

Partager sur :