Football

FOOT - Coupe du monde : cinq Ponots s'envolent au Brésil vivre leur "rêve de gosse"

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 18 juin 2014 à 12:26

Damien et Antoine s'envolent pour le Brésil ce dimanche
Damien et Antoine s'envolent pour le Brésil ce dimanche © Radio France - Rémi Brancato

Ils préparent leur voyage depuis un an et demi. Cinq trentenaires du Puy-En-Velay s'envolent ce dimanche 22 juin pour São Paulo, au Brésil. Pour ces passionnés de football, l'objectif c'est de vivre la Coupe du monde sur place !

Cela fait un an et demi que le projet est dans les cartons. Les cinq copains ont concrétisé. "On a d'abord créé une association pour pouvoir mettre de côté des sous sur un compte commun" , raconte Damien. Avec Antoine, Nilton, Pierre-Nicolas et Sébastien, il a décidé de vivre la Coupe du monde de football 2014 sur place, au Brésil. "On est trois à avoir trente ans cette année, et on s'est dit que c'était le moment ou jamais" , explique Damien qui s'attend à "l'apothéose pour nous cinq !"

Ils ont d'abord acheté leurs billets d'avion : départ le 22 juin pour São Paulo et retour le 19 juillet en France. Pour les congés ? Ils se sont arrangés ensuite avec leurs employeurs respectifs et leurs collègues. Quant au programme sur place, il s'est organisé en fonction des billets pour les matches obtenus par tirage au sort sur le site de la FIFA. Il a fallu prendre des vols internes en fonction et prévoir les logements selon les rencontres.

"Cela va être un voyage rythmé"

Damien Terle, l'un des cinq voyageurs

Ponots au Brésil SON

Les cinq copains verront deux matches de poule, un huitième de finale et un quart de finale. Pour la suite de la compétition, ce sera en compagnie des Brésiliens dans les bars ou devant des écrans géants. Pour la finale, le programme est tout trouvé. "Sur la plage de Copa Cabana à Rio" , lâche Antoine qui s'attend à "une samba, des cocktails, quelque chose de très festif !"

ponots au brésil ENRO (a shunter)

 

Bandeau CDM - Radio France
Bandeau CDM © Radio France