Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Foot - Girondins de Bordeaux : Francis Gillot, un bilan qui se défend

-
Par , France Bleu Gironde

En trois années passées en Gironde, Francis Gillot aura été celui qui a remis le train bordelais sur les rails. Mais aussi l'entraîneur qui aura dû subir une cure d'austérité qui l'a certainement empêché d'amener les Girondins plus haut.

Francis Gillot n'a pas vraiment eu l'occasion de se réjouir cette saison.
Francis Gillot n'a pas vraiment eu l'occasion de se réjouir cette saison. © Radio France - Pierre Breteau

Francis Gillot a annoncé samedi soir ce que tout le monde, sauf son employeur, avait fait avant lui. Le Nordiste va donc faire ses valises avant l'échéance de juin 2015 comme le prévoyait une clause dans le contrat le liant aux Girondins.

La banderolle déployée lors du match face à l'OM dans le Virage Sud résume bien ce qu'il a apporté à Bordeaux : sa rigueur, sa droiture et une certaine forme de franchise.

Arrivé à l'été 2011 après la pénible fin de l'ère Blanc et le passage du typhon Tigana , Francis Gillot eu le mérite de remettre sur pied une équipe en souffrance et de l'emmener deux fois d'affilée sur la scène européenne atteignant même les huitièmes de finale face au Benfica au printemps 2013.

"On s'est fait chier." — Francis Gillot après Nantes-Bordeaux le 29 mars 2013

Si l'ancien coach de Lens et Sochaux a réussi à diriger une équipe de "calibre européen", il n'a pas eu le loisir d'apporter sa patte offensive et a subi les critiques sur le jeu pratiqué. Des critiques qui l'ont atteint car il estimait ne pas pouvoir jouer autrement avec les joueurs dont il disposait.

Carlos Henrique : "Tout le monde lui a marché dessus"

À sa décharge, Francis Gillot a subi de plein fouet la décision de l'actionnaire de se "serrer la ceinture" pour équilibrer les comptes et préparer l'entrée dans le futur Grand Stade.

En trois ans, l'entraîneur a vu partir, et souvent en cours de saison, des joueurs cadres de son effectif (Mickaël Ciani, Yoan Gouffran, Jaroslav Plasil et Ludovic Obraniak). Des départs compensés numériquement mais pas qualitativement. De plus, il a payé au prix fort la gestion du titre de 2009 avec des joueurs, installés dans le confort de contrats longs et juteux . Ce qui lui a interdit de régénérer un groupe qui en aurait bien eu besoin.

Francis Gillot ne s'est pas étendu sur son avenir. Annoncé au Qatar, à Sochaux et dans le Nord, l'entraîneur aura le luxe de choisir. Son séjour girondin qu'il qualifie de "belle expérience" sera plutôt dans la colonne "crédit" à l'heure du bilan.

Francis Gillot a ramené la coupe de France en Gironde après plus de 25 ans d'attente.
Francis Gillot a ramené la coupe de France en Gironde après plus de 25 ans d'attente. © Radio France

Francis Gillot : "Le regret, c'est cette année"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess