Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Foot - Girondins de Bordeaux : Une tribune fermée, "une vaste hypocrisie", pour les Ultras

-
Par , France Bleu Gironde

L'un des porte-paroles des Ultramarines, Florian Brunet est en colère. Le virage sud sera fermé pour la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et Caen, le 16 janvier. Sanction prise par la Ligue de football professionnel, après l'utilisation de fumigènes lors du match contre Marseille.

Ces fumigènes allumés lors du match contre Marseille n'avaient pas plu à la LFP.
Ces fumigènes allumés lors du match contre Marseille n'avaient pas plu à la LFP. © Maxppp - Maxppp

"C'est la façon habituelle de la Ligue de gérer les rapports avec les Ultras", soupire Florian Brunet. L'un des principaux porte-parole des Ultramarines, le principal groupe de supporter des Girondins de Bordeaux n'est même pas surpris. Les Girondins de Bordeaux ont pourtant été condamnés, ce mercredi, à deux matchs de huis clos partiel, dont un ferme, en plus des 15 000 € d'amende. En l’occurrence, c'est le Virage Sud, la tribune la plus active du stade, qui sera fermée le 16 janvier pour la réception de Caen. La Ligue sanctionne ainsi, l'utilisation de fumigènes lors de la rencontre contre Marseille, le 19 novembre. 

La Ligue est ravie d'utiliser des images de nos tribunes pour faire la promotion de la Ligue 1

La conséquence de l'utilisation par le Virage Sud de fumigènes, lors de la rencontre face à Marseille, le 19 novembre (1-1). Ce jour là, les Ultramarines fêtaient leurs 30 ans, et l'avaient fait en déployant plusieurs impressionnants tifos. "La Ligue de football professionnel est ravie d'utiliser des images de nos tribunes, y compris lorsqu'il y a des fumigènes, pour faire la promotion de la Ligue 1, se désole-t-il. Mais sa seule méthode est de sanctionner ces agissements". 

Ce soir là, le délégué de la rencontre avait recensé 179 fumigènes. La soirée avait également été marquée par deux autres incidents : un envahissement du terrain des supporters marseillais, imités par les bordelais. Et une grave blessure à la main d'un jeune homme dans le Virage Sud. Sur ce dernier élément Fabrice Brunet explique "qu'il a été causé par un pétard, pas par un fumigène. Et, nous, Ultramarines, nous battons depuis des années contre l'utilisation de pétards en tribune. On est peut-être le stade français où il y en a le moins. Là, il y avait eu une défaillance, c'est un accident."

Dernier huis clos partiel en 2014

Les Ultramarines n'ont pas encore décidé s'ils se rendraient ou non au Matmut Atlantique pour le match contre Caen. "Mais étant donné que nous aurions continué de réclamer le départ de Jocelyn Gourvennec, je ne pense pas que cela fasse pleurer le club, rigole Florian Brunet. La dernière fois que les Girondins avaient été sanctionnés de la sorte, remonte au 20 avril 2014, pour un match face à Guingamp. A l'époque, les Ultras avaient choisi d'encourager les Girondins depuis l'extérieur du stade Chaban Delmas. Les joueurs étaient venus les voir à la fin du match. Et, pour la petite histoire, les Bordelais s'étaient imposés (5-1) contre Guingamp entraîné par... Jocelyn Gourvennec. 

En 2014, les joueurs (ici Lamine Sané en bas à droite) étaient venus saluer les supporters à l'extérieur du stade.
En 2014, les joueurs (ici Lamine Sané en bas à droite) étaient venus saluer les supporters à l'extérieur du stade. © Maxppp - Maxppp
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu