Football

FOOT | L'AJA dans le viseur d'un homme d'affaires albanais : les supporters méfiants, Guy Roux confiant

Par Denis Souilla, France Bleu Auxerre mardi 13 octobre 2015 à 19:22

Le stade Abbé-Deschamps
Le stade Abbé-Deschamps - Creative Commons - Vincente

Guy Cotret, le président de l'AJA, a confirmé lundi sur France Bleu Auxerre des négociations pour la vente du club auxerrois. Des échanges ont eu lieu ces dernières semaines entre Corinne Limido, actionnaire majoritaire du club, et le richissime investisseur albanais Irfan Hysenbelliu.

Ce n'est plus une rumeur : Guy Cotret, le président de l'AJA confirme que Corinne Limido, actionnaire majoritaire, pourrait vendre ses parts et donc la majorité des actions du club auxerrois. La veuve d'Emmanuel Limido, disparu le 30 mai 2015, détient 60% des parts de la SAOS du club bourguignon par l'intermédiaire de la structure AJA XXL. Des négociations ont été entamées avec le riche homme d'affaires albanais Irfan Hysenbelliu. Ce dernier serait prêt à injecter neuf millions d'euros sur la table pour en devenir le patron. Irfan Hysenbelliu est à la tête de l'un des plus gros groupes albanais. Cette procédure de vente "n'amènerait pas le club à s"enrichir" selon Guy Cotret.

Guy Cotret : "Corinne Limido déclare avec intérêt une proposition alléchante"

Guy Cotret avoue que cette proposition de rachat paraît "surprenante" mais reconnaît "un projet qui semble intéressant qui doit s'inscrire en droite file de ce qu'est l'AJ Auxerre en ce moment". Le dirigeant auxerrois fait notamment allusion au centre de formation auxerrois : "cette fabuleuse machine à construire des talents, à les élever et ensuite à les transférer. (...) C'est notre modèle économique, il ne faut pas essayer de faire de l'AJ Auxerre autre chose que cela".

Aucun(e)

Si ça devenait en machine à faire de l'élevage [de joueurs], ce serait bien entendu quelque chose de totalement différent. C'est peut-être la crainte de certains aujourd'hui.

— Guy Cotret, président de l'AJ Auxerre

Si c'est pour le bien du club, Guy Roux n'y voit que du bon

Guy Roux : "j'accueillerais volontiers un Albanais (...) amoureux du football"

Que l'AJA soit la propriété d'un investisseur étranger dans les prochains mois n'est pas une mauvaise nouvelle pour Guy Roux. Ancien entraîneur de l'effectif professionnel, désormais investi dans la branche amateur du club, pense plutôt à l'opportunité d'une telle offre. "Moi j'accueillerais volontiers un Albanais, industriel, s'il aime le football, on s'entendra bien avec lui, il n'y a aucun problème. (...) Si on a quelqu'un qui vient, si c'est quelqu'un qui a réussi dans la vie, que c'est plutôt quelqu'un d'intelligent, pourquoi ça ne serait pas bien ?" Quant à une nouvelle équipe dirigeante, avec l'arrivée d'un éventuel nouvel actionnaire majoritaire, Guy Roux l'affirme, il préfère la continuité : "je ne suis pas pour un changement en cours de saison. On a un président qui a amené un entraîneur, qui a amené un staff technique, qui oint amené des joueurs. Ce n'est pas bon de rompre cette continuité en cours de route".

Des supporters de l'AJA. - Aucun(e)
Des supporters de l'AJA. - aja.fr

Qu'en pensent les supporters auxerrois ?

Certains supporters de l'AJA se méfient de la possible vente du club auxerrois.

Certains supporters bleu et blanc sont méfiants. C'est le cas de Bernard qui suit les footballeurs auxerrois depuis de nombreuses années. Il a connu le club quand il était encore amateur et craint qu'on ne mise plus sur le centre de formation icaunais mais plutôt sur les transferts à milliers d'euros à l'image du PSG et de son actionnaire qatari : "quand on voit le Paris-Saint-Germain, il n'y a plus aucun Français qui y joue. L'AJA qui risque de devenir albanaise... D'où vient le fric ? C'est pas net".

Un avis que ne partage par Marcel, cet ancien joueur du stade auxerrois vient voir jouer l'AJ Auxerre régulièrement. Il n'a rien contre l'arrivée d'un investisseur albanais, au contraire : "cela ne me pose aucun problème, déjà si quelqu'un s'intéresse c'est bien. L'argent cela pourrait nous amener des joueurs, des spectateurs et la première division". En attendant, la priorité des supporters de l'AJA, c'est bien que leur équipe ramène quelque chose de son déplacement à Niort vendredi prochain, dans le cadre de la 11e journée de Ligue 2 (20h00).