Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Foot : la France championne du monde des moins de 20 ans

samedi 13 juillet 2013 à 22:39 - Mis à jour le samedi 13 juillet 2013 à 22:50 Par Germain Arrigoni, France Bleu

La France a remporté samedi pour la première fois de son histoire la finale du Mondial des moins de 20 ans contre l'Uruguay à l'issue des tirs au but (0-0, 4-1 tab). Le gardien Alphonse Areola a été décisif. C'est le seul trophée qui manquait au palmarès des footballeurs tricolores, toutes générations confondues.

L'équipe de France de football des moins de 20 ans championne du monde entoure son gardien Areola, auteur d'un match incroyable
L'équipe de France de football des moins de 20 ans championne du monde entoure son gardien Areola, auteur d'un match incroyable © MaxPPP

Les Bleuets n'ont pas raté leur rendez-vous avec l'histoire. Quinze ans et un jour après la victoire des Bleus en 1998, l'équipe de France de football des moins de 20 ans a soulevé à son tour la Coupe du monde après avoir battu en finale l'Uruguay après la séance de tirs au but (0-0, 4-1 tab) grâce à un énorme Alphonse Areola, décisif sur sa ligne.

Areola, héros de la finale

La France a dû aller jusqu'au bout du suspense et disputer les tirs au but pour mettre la main sur ce titre. Si aucun but n'a été marqué pendant les 120 minutes du temps réglementaire et de la prolongation, c'est que le spectacle offert par les acteurs était globalement assez triste. A une exception près : les gardiens des deux équipes ont brillé. Ceci expliquant peut-être cela.Les portiers ont chacun sorti des parades capitales. Areola a sauvé la baraque tricolore à plusieurs reprises (20e, 80e, 119e) et son homologue uruguayen a fait de même face à Veretout (85e) et Bosetti (86e). Comme un symbole, le gardien parisien a été impérial lors des tirs au but en arrêtant les deux premiers.

Seul titre qui fuyait la France

La "génération 93" - en ne perdant qu'un seul match dans ce tournoi contre l'Espagne en poules - a réussi là où toutes ses glorieuses devancières s'étaient arrêtées au mieux en demi-finale. En inscrivant son nom au palmarès, elle ajoute à la vitrine de la Fédération française de football le seul trophée qui manquait encore chez les hommes.Les Bleuets l'avaient dit : ils voulaient repartir de Turquie avec le titre suprême. Un sacre qui a des allures de revanche éclatante pour le sélectionneur Pierre Mankowski. La FFF lui a refusé de poursuivre l'aventure avec la "génération 93", confiant la destinée des Espoirs à Willy Sagnol. Une génération dorée sur laquelle il faudra compter pour aller chercher de nouveaux titres avec les Bleus.