Football DOSSIER : La saison 2016-2017 du Racing Club de Strasbourg Alsace : de la Ligue 2 à la Ligue 1

Le Racing deuxième de Ligue 2 après son succès 2 à 0 contre Troyes

Par Luc Dreosto, France Bleu Alsace mardi 13 septembre 2016 à 0:52

Stéphane Bahoken, le premier buteur du Racing face à Troyes, félicité par ses coéquipiers
Stéphane Bahoken, le premier buteur du Racing face à Troyes, félicité par ses coéquipiers © Maxppp -

Le Racing monte sur le podium de Ligue 2 à l'issue de la sixième journée. Les footballeurs strasbourgeois sont deuxièmes après leur victoire 2 à 0 ce lundi soir face à Troyes au stade de la Meinau. Ils comptent 12 points, un de moins que le leader Amiens, un autre promu.

Le Racing valide son bon début de saison par une place sur le podium de Ligue 2, à l'issue de la 6e journée. Les footballeurs strasbourgeois sont deuxièmes avec douze points, un de moins que le surprenant leader Amiens.

Une place acquise grâce à une victoire compliquée 2 à 0 ce lundi soir face à Troyes au stade de la Meinau (devant plus de 14 000 spectateurs). Le Racing n'a pas été transcendant, mais il a su profiter de l'expulsion d'un joueur troyen N'Diaye, dès la 10e minute de jeu. En supériorité numérique, il a fait la différence grâce à des buts de Stéphane Bahoken en première période (25ème minute) et de Dimitri Liénard dans les arrêts de jeu de la rencontre, son tout premier but en pro.

Si on gagne à chaque fois 2 à 0, je signe tout de suite" - Thierry Laurey

L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey en convient, le Racing a surtout été efficace face à Troyes: "C'est toujours difficile de jouer contre une équipe réduite à dix. Après l'ouverture du score, on aurait aimé se mettre à l'abri plus vite, on a peut-être trop voulu gérer cette avance, mais on a assuré l'essentiel : la victoire. Dans une saison, il y a parfois des matchs un peu ennuyeux ou merdiques, si vous me passez l'expression, si on les gagne à chaque fois 2 à 0, je signe tout de suite"'.

Les footballeurs strasbourgeois n'ont guère le temps de se reposer, ils rejouent dès vendredi à Orléans.