Football

Foot - Ligue 1 : Alain Juppé et les Girondins en visite au nouveau stade de Bordeaux

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde lundi 23 mars 2015 à 13:42

Photo de groupe pour Alain Juppé, Jean-Louis Triaud et les Girondins.
Photo de groupe pour Alain Juppé, Jean-Louis Triaud et les Girondins. © Radio France

Le maire de Bordeaux et une grande partie de l'effectif des Girondins ont visité l'enceinte bordelaise et découvert pour la première fois les vestiaires. Le chantier touche à sa fin et le 23 mai, date du premier match, approche à grands pas.

Visite après visite, la réalité devient palpable . Lundi matin, les Girondins (seul Willy Sagnol et les internationaux étaient absents) ont une nouvelle fois pris le chemin de Bordeaux-Lac pour voir l'avancée d'un chantier qui vit ses dernières semaines.

Grégory Sertic, Marc Planus et Julien Faubert ont vu l'enceinte se construire petit à petit. - Radio France
Grégory Sertic, Marc Planus et Julien Faubert ont vu l'enceinte se construire petit à petit. © Radio France
La nouveauté du jour, c'était la découverte des vestiaires. Les joueurs ont donc pu pendant quelques minutes découvrir leurs futurs "appartements".

Le maire de Bordeaux était également présent. Alain Juppé a discuté avec Jean-Louis Triaud de la physionomie d'un stade qu'il estime "plus élégant que chic" .

"La pelouse, c'est du billard. T'as envie de te rouler par terre" — Nicolas Maurice-Belay, attaquant des Girondins

Il a également été convié à tracer symboliquement la première ligne blanche sur une pelouse qui est l'objet de toutes les attentions.

Alain Juppé a précisé que le coût de construction s'éléverait à 190 millions d'euros ce qu'il lui fait dire qu'il est, "à la place, le moins cher de France".

Concernant la question du naming , le maire de Bordeaux a indiqué que les négociations avançaient. Avec qui ? "Une grande entreprise française, pourquoi pas?" a-t-il ajouté avant de quitter une enceinte où il devrait revenir le 23 mai, date du premier match des Girondins face à Montpellier pour la dernière journée du championnat.

Nicolas Maurice-Belay a l'air d'appércier l'endroit. - Radio France
Nicolas Maurice-Belay a l'air d'appércier l'endroit. © Radio France