Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

SONDAGE - Ligue 1 : qui accompagnera le PSG sur le podium et qui sera relégué ?

Alors que la 30e journée de Ligue 1 s'est refermée avec le sacre du PSG, francebleu.fr fait le point ce lundi sur la course au podium, à l'Europe et sur la lutte pour le maintien alors qu'il reste huit journées à disputer dans cette saison 2015-2016. Quels sont vos pronostics ? Votez !

Si Paris est déjà sacré, Monaco, Nice et Lyon sont des prétendants au podium
Si Paris est déjà sacré, Monaco, Nice et Lyon sont des prétendants au podium © Maxppp -

Si le PSG a été sacré champion de France dimanche lors de la 30e journée, il y a encore du suspense à tous les étages de la Ligue 1. Il reste huit journées et donc 24 points à prendre. Quelle équipe terminera la saison sur le podium pour disputer la Ligue des Champions ? Qui jouera la Ligue Europa ? Quels sont les trois clubs qui descendront en Ligue 2 ? Tour d'horizon.

Paris champion, podium indécis

Les trois premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des Champions (la 3e place donne le droit de disputer le tour préliminaire). La première étant déjà réservée à l'ogre parisien.

Dauphin du PSG, Monaco a l'avantage pour terminer sur le podium et jouer la plus prestigieuse des compétitions européennes. Mais l'ASM a un calendrier délicat pour tenter de conserver cette deuxième place : déplacements chez les "gros" à Paris, Lyon et Rennes ainsi que la réception de Marseille. Accrochés à Reims, les hommes de Leonardo Jardim devancent le troisième, Nice, de cinq points. Suffisants pour rester sur la boîte ?

Jérémy Toulalan, le capitaine de l'ASM
Jérémy Toulalan, le capitaine de l'ASM © Maxppp -

Les Aiglons voleront-ils la place de dauphin aux Monégasques ou au moins resteront-ils à cette troisième place ? Après un coup de moins bien, Nice a retrouvé des couleurs avec le retour de Ben Arfa. Attention au calendrier avec du lourd au programme : l’enchaînement du PSG à l’extérieur, de Rennes à domicile et de Lyon à l’extérieur. Si la formation de Claude Puel fait mieux que résister, elle décrochera sûrement son ticket pour la Ligue des Champions.

Ben Arfa et Koziello tirent l'OGCN vers le haut
Ben Arfa et Koziello tirent l'OGCN vers le haut © Maxppp -

A un point de Nice, Lyon est la chasse au podium. Avec cinq victoires lors des sept derniers matches, l'OL est sans doute l'équipe la plus prolifique en cette deuxième partie de saison avec le PSG qu'il est le seul à avoir fait tomber en championnat. Les hommes de Bruno Genesio ont sans doute le calendrier le plus abordable pour venir chercher la place de dauphin ou au moins la boîte. Pour leurs huit derniers matches, les Gones affronteront quatre équipes qui pointent aux cinq dernières places. Avec une "finale" en vue à Monaco lors de l'avant-dernière journée ?

Lacazette et Ghezzal montrent la voie à l'OL
Lacazette et Ghezzal montrent la voie à l'OL © Maxppp

Derrière en embuscade, Rennes. A deux points du podium, le club breton lorgne dessus. Dans une spirale positive avec deux succès et un nul arraché contre Lyon, les hommes de Rolland Courbis devront faire face à un calendrier compliqué : Marseille, Nice, Monaco et Paris sont notamment sur leur route. Et contre des équipes qui devraient lutter pour leur maintien comme Reims et Montpellier. La route vers le podium s'annonce semée d'embûches pour les Rennais.

Le Stade Rennais avec Dembélé, M'Bengue et Gourcuff
Le Stade Rennais avec Dembélé, M'Bengue et Gourcuff © Maxppp -

Parmi les outsiders, Nantes et Caen. Respectivement à trois et quatre points du podium, il faudrait un concours de circonstances très favorable pour que les deux équipes entendent résonner la douce musique de la Ligue des Champions dans leur stade la saison prochaine. Troisième meilleure défense, les Canaris ont calendrier corsé avec des clubs de haut de tableau : Lyon, Nice et Paris lors de la dernière journée ainsi que contre Caen, candidat direct aux places européennes. Les Normands ont un programme plus jouable : hormis Paris, ils affrontent des équipes plus mal classées qu'eux. Un coup à jouer ?

Batailles pour l'Europe

La 4e place du championnat donne le droit de disputer les barrages pour espérer jouer la Ligue Europa. Seul le vainqueur de la Coupe de France est directement qualifié pour la phase de poules de cette compétition. Le vainqueur de la Coupe de la Ligue disputera les barrages. Si le PSG, déjà qualifié pour la Ligue des Champions gagne ces compétitions nationales comme l'an passé, ces places seront alors attribués aux équipes qui terminent 5e et 6e de Ligue 1.

Si poser les crampons sur le podium semble compliqué notamment pour Nantes et Caen, une place en Ligue Europa est plus envisageable. Autres prétendants : Saint-Etienne, Lille, Marseille, Lorient, Angers et Bastia.

L'horizon est dégagé pour Saint-Etienne. Hormis Nice, les Verts n'affronteront aucune équipe de la première partie de tableau. Pour retenter l'aventure en Ligue Europa après son élimination en 16e de finale contre Bâle, l'ASSE doit retrouver le chemin de la victoire après un mois sans gagner.

Stéphane Ruffier, le dernier rempart de l'ASSE
Stéphane Ruffier, le dernier rempart de l'ASSE © Maxppp -

Mal classé lors de la première partie de saison, le LOSC pourrait finir fort dans le sprint final aux courses européennes. Son avantage : affronter des candidats directs comme Monaco, Saint-Etienne, Nantes et Angers. Surtout, les Dogues affrontent Paris en finale de la Coupe de la Ligue le 23 avril : une victoire et ils seraient disputeraient les barrages de la Ligue Europa. De quoi embellir une morne saison.

Les Dogues Boufal, Civelli et Mavuba
Les Dogues Boufal, Civelli et Mavuba © Maxppp -

Autre équipe en difficulté qui pourrait tout de même voir l'Europe si cela voulait sourire : Marseille. Englué dans le milieu de tableau, l'OM devra faire le plein face à Rennes, Bordeaux, Nantes et Reims au Vélodrome où il n'a plus gagné depuis le 13 septembre et faire un coup à Monaco et Angers s'il veut espérer quelque chose. Ou bien compter sur la Coupe de France : en demi-finale contre Sochaux, Marseille peut espérer une finale et un trophée synonyme de qualification pour la phase de poules de la Ligue Europa.

Barrada et Batshuayi à la pointe de l'OM
Barrada et Batshuayi à la pointe de l'OM © Maxppp -

Lorient, Angers et Bastia restent à une portée de fusil. Sauf miracle, ces équipes vont surtout penser à assurer leur maintien.

Troyes et Toulouse déjà condamnés ?

Sur les trois équipes qui seront reléguées à la fin de la saison, deux ont déjà un pied en Ligue 2 : Troyes et Toulouse.

Le promu de l'Aube compte 14 petits points. Avec seulement deux victoires depuis le début du championnat et deux entraîneurs virés (Jean-Marc Furlan et Claude Robin), l'ESTAC prépare déjà son retour à l'échelon inférieur une saison après l'avoir quitté comme l'a déjà confié son président. Troyes occupe la place de lanterne rouge depuis la 11e journée.

Jessy Pi et Benjamin Nivet au fond du trou avec Troyes
Jessy Pi et Benjamin Nivet au fond du trou avec Troyes © Maxppp -

Avant-dernier, le TFC n'est pas encore mathématiquement en Ligue 2. Avec sept points de retard sur la première équipe non relégable, Toulouse veut y croire. Malgré  l'une des pires différences de buts (-16), le club haut-garonnais doit jouer huit "finales" lors des dernières journées avec un calendrier plutôt clément (Bastia, Caen, Angers). Sinon, les Violets seront relégués. La dernière fois, c'était en 2001-2002  pour des raisons financières.

Malgré les 12 buts de Wissam Ben Yedder, le TFC est au bord du précipice
Malgré les 12 buts de Wissam Ben Yedder, le TFC est au bord du précipice © Maxppp -

Quelle est la troisième équipe la plus menacée par la descente ? Aujourd'hui, c'est le Gazélec Ajaccio. Après avoir de nouveau contre Caen après deux mois sans succès, le promu doit enchaîner pour sortir de la zone rouge. Mais le programme est corsé avec quatre gros morceaux (Paris, Nice, Lyon et Saint-Etienne) et

Egalement menacés : Reims et Guingamp. Même nombre de points et même différence de buts que la dernière équipe relégable (GFCA), les Champenois doivent accélérer leurs foulées dans le sprint final. Attention, le calendrier est peu aisé : Marseille et Lyon lors des deux dernières journées en passant par Rennes et Nice. C'est loin d'être fait. Tout comme EAG. Le club breton compte seulement deux points d'avance sur la zone de relégation avant d’affronter Reims dans un match de la peur. Et le programme à venir est au bord de l'indigestion avec Paris, Monaco et Nice au menu.

Bordeaux et Montpellier devraient rapidement assurer leur maintien pour ne pas avoir à trembler en toute fin de saison.

Le classement à l'issue de la 30e journée

classement après la 30e journée
classement après la 30e journée - LFP

Le calendrier club par club

Choix de la station

À venir dansDanssecondess