Football

Foot - Ligue 1 : enfin l'heure du réveil pour les Girondins de Bordeaux face à Évian ?

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 22 février 2014 à 7:00

Francis Gillot : tempête sous un crâne
Francis Gillot : tempête sous un crâne © Panoramic

En recevant ÉTG samedi (20 heures) et Lorient mardi (18 h 30) en match en retard, Bordeaux n'a pas d'autre choix que de réaliser un sans faute. Sinon, il pourra sans doute dire adieu à une place européenne en fin de saison.

Bordeaux est sur les dents. La faute à un début d'année catastrophique, aux antipodes d'une fin 2013 qui avait laissé entrevoir de belles promesses. Quatrièmes à la trêve, les Bordelais ont dégringolé à la neuvième place donnant une immense impression de gâchis.

L'écart de huit points avec Saint-Étienne , assis sur le strapontin Ligue Europa, n'est pas rhédibitoire , surtout avec un match en retard, à condition de remettre enfin la marche avant.

Bordeaux a perdu quatre de ses cinq rencontres de championnat et même s'il aurait sans doute mérité mieux le week-end dernier à Reims (1-0), il est loin du compte.

"Si on ne prend pas six points, ce sera compliqué de revenir. On a raté assez de matches depuis début janvier." — Francis Gillot, entraîneur des Girondins

Francis Gillot, qui voit les points filer sous son nez, a piqué une gueulante en public mercredi à l'entraînement. Et s'il en a désamorcé la portée le lendemain en conférence de presse, l'entraîneur s'agace du comportement de ses troupes.

Un coup de gueule et ça repart ?

Alors message reçu ou non ? Dans un passé récent, le groupe a parfois eu besoin d'être piqué dans son orgueil pour réagir.

Julien Faubert : "Les joueurs peuvent réagir, douter ou s'écrouler"

Après avoir débuté l'année sans attaquant ou presque (Diabaté, Jussiê, Hoarau et Rolan ont tous été blessés), le coach peut compter aujourd'hui sur une paire Diabaté / Hoarau au potentiel certain mais dont le degré de forme est encore loin d'être optimal.

Le temps presse car Bordeaux doit absolument retrouver cette efficacité offensive qui le fuit depuis la reprise (cinq buts en huit matches et seulement deux en championnat). Et profiter d'un calendrier a priori favorable (ETG et Lorient à domicile, Sochaux à l'extérieur) pour resserrer les boulons, réapprendre à gagner et se repositionner avant la réception de Lyon le 9 mars, un match qui en dira plus sur son potentiel.

Semaine capitale pour Julien Faubert et ses coéquipiers. - Aucun(e)
Semaine capitale pour Julien Faubert et ses coéquipiers.

Julien Faubert : "Pas perdu mais il ne faut pas trop qu'on tire sur la corde"

Bordeaux / Évian-Thonon, c'est à suivre sur francebleu.fr et en LiveTweet samedi à partir de 20 heures.

Foot : le point sur la 26ème journée de Ligue 1. - Radio France
Foot : le point sur la 26ème journée de Ligue 1. © Radio France
 

Francis Gillot : "Arrêter les conneries et sauver ce qu'on peut encore sauver"