Football

Foot - Ligue 1 : face à Toulouse, les Grenats renouent enfin avec le succès

Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord samedi 4 avril 2015 à 23:53

Modibo Maïga, l'attaquant du FC Metz
Modibo Maïga, l'attaquant du FC Metz © Maxppp

Incroyable mais vrai ! Après 18 matchs consécutifs de Ligue 1 sans la moindre victoire, le FC Metz a enfin mis fin à la série noire, en battant Toulouse (3-2). Ce succès, les messins le doivent notamment au talent de leur buteur malien, Modibo Maïga, auteur d'un triplé. Grâce à ce succès, le club à la Croix de Lorraine quitte provisoirement la place de lanterne rouge.

Comme l'a ironiqement annoncé Coach Cartier , en conférence de presse d'après-match, le FC Metz a profité du week-end de Pâques, pour s'offrir enfin une résurrection. Après plus de 5 mois de disette, après 18 matchs consécutifs de Ligue sans victoire, aprés 13 défaites et 5 nuls, le club à la Croix de Lorraine a renoué devant son public et face à Toulouse, avec le succès (3-2). Et si les messins ont pu récolter 3 points et les applaudissements de leur public, c'est grâce à leur buteur malien, Modibo Maïga qui a enfin retrouvé son efficacité et qui a inscrit un joli triplé, le premier de sa carrière en Ligue 1 d'ailleurs.

Une entame hachée et riche en faute

Pour la réception de cet autre mal-classé qu'est Toulouse, et après deux semaines sans championnat, pour cause de trêve intenationale, l'entraîneur du FC Metz décide relancer dans l'axe de la défense, Guido Milan, plutôt que Sylvain Marchal. Il choisit de ne faire confiance qu'à une véritable milieu de terrain récupérateur, l'algérien, Ahmed kashi. Côté toulousain, Dominique Arribagé, le nouveau coach, aprés le limogeage d'Alain Casanova, décide de prendre des risques alignant deux attaquants de pointe. Cette entame de match entre ces 2 mauvaises élèves de la Ligue 1 commence de façon trés musclée . Les fautes se multiplient, le jeu est très haché et l'arbitre Bartolemeu Varela, distribue 3 cartons jaunes en moins de 9 minutes . Dans ce début de rencontre sans rythme, c'est le Téfécé qui va frapper le premier et marquer le premier. Pesic, l'attaquant serbe déborde côté gauche et centre pour le meilleur buteur de la ville Rose, Ben Yedder qui vient tromper en force, le pauvre Anthony M'Fa. (0-1, 21ème).

Le FC Metz ne baisse pas les bras et Maïga les lève

Malgré cette ouverture de score toulousaine, le FC Metz se rebiffe et se met à bien jouer. Sur une frappe de Yéni N'Gbakoto contrée par la défense du TFC, Modibo Maïga recupère avec un peu de chance le ballon et place un plat du pied hors de portée du portier toulousain. (1-1, 25ème) . C'est l'égalisation messin par le buteur malien du club à la Croix de Lorraine, qui n'avait plus marqué en championnat depuis la mi-novembre. Juste avant la pause, l'ancien attaquant de Sochaux et du Mans est également à la réception d'un centre venu de la gauche, sa frappe puissante qui suit permet aux grenats de doubler la mise (2-1, 41ème) . A la fin de la première période, les grenats sont devant ; Un scénario qui ne leur était plus arrivé depuis le 17 janvier et ce match à domicile contre Montpellier.

Le triplé pour le sécheur du Vélodrome

Revigorés par cette avance, les messins attaquent la seconde période pied au plancher et Modibo Maïga, encore lui, sur un service de Florent Malouda, vient tromper du droit, le gardien Toulousain (3-1, 54ème) . C'est le premier triplé de l'histoire du malien Ligue 1 et c'est une sorte de résurrection pour celui qui avait boudé le déplacement à Marseille, l'automne dernier. Peu de temps aprés ce but, le défenseur du TFC écope d'un second carton jaune et est donc expulsé. Malgré cette supériorité numérique, les protégés de Coach Cartier ne parvienent pas à concrétiser ses nombreuses occasions de 4ème but.. Toulouse, lui, n'y croit plus beaucoup, jusqu'à Doumbia leur milieu de terrain catapulte une tête rageuse au fond des filets messins. (3-2; 90ème) . Malgré une demi-occasion du TFC, dans les dernières secondes, le FC Metz l'emporte finalement et St Symphorien peut enfin communier avec son équipe. Une sorte de résurrection certes tardive mais fort agréable. Au classement, les grenats ne comptent plus que 8 points de retard sur le premier non relégable. Prochain match du FC Metz, le 18 avril, contre Lens.

FC Metz le président Bernard Serin - Maxppp
FC Metz le président Bernard Serin © Maxppp