Football

Foot - Ligue 1 : Francis Gillot et la tentation du break

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mardi 29 avril 2014 à 6:00

Francis Gillot n'a pas vraiment eu l'occasion de se réjouir cette saison.
Francis Gillot n'a pas vraiment eu l'occasion de se réjouir cette saison. © Radio France - Pierre Breteau

Alors que son quotidien à Bordeaux s'écrit de plus en plus en pointillés, Francis Gillot pourrait décider de s'accorder une pause avant de donner une nouvelle orientation à sa carrière.

Le retour de Francis Gillot à Sochaux évoqué ce week-end dans les colonnes du journal L'équipe n'a pas suscité d'échos en Franche Comté où beaucoup d'observateurs le voient mal repasser par la case Bonal . Même si certains n'excluent pas l'hypothèse d'un échange avec Hervé Renard, l'entraîneur actuel, en quête d'un club plus huppé.

Mais selon nos informations, le Nordiste serait sérieusement tenté par un break. Sur le pont depuis cinq ans et demi , d'abord à Sochaux (jan 08-2011) puis à Bordeaux, Francis Gillot a du mal à masquer une certaine lassitude . Des résultats décevants (les Girondins sont à dix points de la 5ème place) et surtout des difficultés de plus en plus grandes à faire passer son message auprès d'un vestiaire girondin dont les sautes d'humeur l'agacent prodigieusement . Dimanche soir, après la défaite à Lille (2-1), il avait publiquement et une nouvelle fois fustigé l'attitude de son équipe qui avait joué "petit bras".

Francis Gillot a hérité des "restes" d'une bonne équipe

Après deux qualifications européennes successives et une victoire en coupe de France, le coach se demande aussi comment faire mieux . Si Bordeaux entrera d'ici un an dans son Grand Stade, le club est toujours engagé dans une cure d'austérité qui lui interdit aujourd'hui d'espérer plus que les miettes laissées par les cadors.

Francis Gillot, comme son employeur d'ailleurs, dispose dans son contrat d'une clause lui permettant de se libérer de sa dernière année. A moins d'une offre impossible à refuser , il pourrait donc décider de souffler un peu.

L'homme n'est pas du genre à faire dans la demi-mesure. On se souvient qu'en mai 2007 , dans des circonstances assez semblables sur fond de tension avec les joueurs et avec la presse, il avait présenté sa démission à Lens avant de rebondir six mois plus tard à Sochaux.

Et si Francis Gillot faisait une pause ?

Partager sur :