Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Rennes, le match de trop (2-0)

dimanche 2 septembre 2018 à 18:53 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Lessivés et amorphes, les Bordelais ont été surclassés ce dimanche sur la pelouse du Roazhon Park en clôture de leur marathon estival. Après quatre journées, les voilà dans la zone de relégation. La trêve va faire du bien à un club qui espère rapidement boucler le dossier Ricardo.

Plus vite, plus haut plus fort : le Bordeaux de Lukas Lerager n'a rien pu faire face à Rennes.
Plus vite, plus haut plus fort : le Bordeaux de Lukas Lerager n'a rien pu faire face à Rennes. © Maxppp - MaxPPP

Bordeaux, France

Le dixième match de la saison girondine a confirmé ce qu'on craignait. Bordeaux n'a pas eu assez d'essence dans le moteur pour soutenir la comparaison avec le bolide rennais. Si les Girondins ont assuré leur qualification en Ligue Europa, ils ont déjà pris du retard sur le bon wagon du championnat.

Quinze minutes de cauchemar

Souhaitant profiter de la fatigue bordelaise, trois jours après le match de La Gantoise, Sabri Lamouchi avait demandé à ses joueurs de mettre du rythme d'entrée. En un quart d'heure, Rennes a fait le break. Deux corners et deux coups de tête signé André (12ème) et Bensebaini (14ème) punissent l'attentisme girondin. Kamano, servi par Kalu, aurait pu réduire la marque dans les arrêts de jeu. Mais à la pause, les chiffres sont éloquents. Rennes a frappé douze fois, Bordeaux quatre fois, sans cadrer un seul tir...Au retour des vestiaires, les Girondins rééquilibrent les débats mais sans inquiéter Koubek. Rennes gère tranquillement son affaire et, en attendant le renfort de Ben Arfa, confirme son statut de sérieux outsider.

Pablo, la tuile

En plus de la défaite, Bordeaux a perdu sur blessure le patron de sa défense. Et peut-être pour un moment. Sur une intervention anodine en bord de touche, le Brésilien s'est fait mal et s'est relevé en se tenant l'adducteur gauche. Pablo jouait déjà à Rennes son neuvième match de la saison. Son autorité, son expérience et sa force dans les duels risquent de manquer au retour de la trêve internationale même si la durée de son indisponibilité n'est pas encore connue.

Bordeaux attend Ricardo

La trêve qui va permettre de mettre fin à l'interminable feuilleton de la sucession de Gustavo Poyet.

On sait depuis vendredi que le Brésilien Ricardo est la priorité de M6 et des investisseurs américains de GAPC. Dans l'entourage du club, on se montre confiant sur la finalisation du dossier.

Si son arrivée se confirme, Ricardo fera ses débuts le 16 septembre face à Nîmes.  - AFP
Si son arrivée se confirme, Ricardo fera ses débuts le 16 septembre face à Nîmes. © AFP - Antonio Scorza

La dernière incertitude concerne la position du président du club de Santos dont Ricardo est le directeur sportif. Si elle est levée, l'ancien international reviendrait donc chez les Girondins qu'il a entraînés et amenés à la deuxième place du championnat en 2006 puis à la victoire en coupe de la Ligue l'année suivante.

Au Haillan, Ricardo enfilerait le costume de manageur et serait suivi par Patrice Colleter, son ancien coéquipier au PSG, devenu son adjoint lors de ses expériences bordelaise puis monégasque. Le duo travaillerait avec Eric Bedouet qui resterait entraîneur, notamment parce qu'il est le seul à posséder les diplômes requis.