Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Foot - Ligue 1 : Kamano sauve les Girondins de Bordeaux face à Dijon (3-2)

samedi 26 novembre 2016 à 22:04 - Mis à jour le samedi 26 novembre 2016 à 23:56 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Auteur d'une passe décisive et de deux buts, l'attaquant, entré en jeu à la pause, a tiré Bordeaux d'un bien mauvais pas face à un promu qui ne méritait pas de perdre. Les Girondins signent un hold-up bienvenu.

François Kamano, trois fois décisif face à Dijon
François Kamano, trois fois décisif face à Dijon © Maxppp - MaxPPP

Jocelyn Gourvennec avait demandé à ses troupes de mordre dans ce match. Résultat, l'entraîneur a assisté à une première demi-heure sans rythme, sans vie, sans âme. Bordeaux s'est empêtré dans le schéma défensif des Bourguignons qui auraient même pu ouvrir le score si Jérôme Prior n'avait pas remporté son face-à-face avec Loïs Diony (13ème).

Les Girondins réussissent enfin à trouver quelques espaces dans le dos du DFCO mais à deux reprises, Adam Ounas oublie un partenaire dans la surface. Et alors qu'on se dirigea vers la mi-temps, Mehdi Abeid sur un coup franc puissant loge le ballon sous la transversale de Jérôme Prior (0-1, 44ème) pour punir Bordeaux de son entame trop timide.

Le discours est sans doute été musclé à la pause puisqu'au retour des vestiaires, Diego Rolan reprend un centre en retrait de François Kamano, entré en jeu à la place de Valentin Vada, pour réveiller le maigre public du Matmut Atlantique (1-1, 48ème). Un but bienvenu et historique, le 3500ème des Girondins en Ligue 1.

Merci Kamano

Mais ce Bordeaux est incorrigible et ne retient pas les leçons de ses contre-performances à domicile. Il retombe dans ses travers et se fait prendre une nouvelle fois peu après l'heure de jeu. Sa défense, d'une passivité incroyable, laisse Julio Tavares marquer sans opposition 1-2 (62ème).

Les entrées de Jérémy Ménez et Gaëtan Laborde ne transforment pas le triste visage d'une équipe girondine jusqu'à ce corner de la dernière chance tiré par Jaroslav Plasil et repris par François Kamano (2-2, 88ème).

Alors que le public se console comme il peut, l'ancien Bastiais est là pour reprendre un frappe de Jérémy ménez déviée par Adam Lang et offrir à Bordeaux un succès inespéré. Bon à prendre mais pas forcément rassurant.

Jocelyn Gourvennec : "Exister après avoir pris deux coups sur la tête c'est positif"