Football

Foot - Ligue 1 : la "consolante" entre Nancy et les Girondins de Bordeaux

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 28 janvier 2017 à 7:00

A l'aller, Nancy avait contraint Bordeaux au partage des points (1-1).
A l'aller, Nancy avait contraint Bordeaux au partage des points (1-1). © Maxppp - MaxPPP

Eliminés en demi-finale de la coupe de la Ligue, Lorrains et Girondins vont tenter d'atténuer leur déception ce samedi (20h) au stade Marcel Picot dans un championnat où ils ont, pour des raisons diverses, besoin de points.

Paris et Monaco ont brisé leur rêve. Celui de disputer le 1er avril la finale de la coupe de la Ligue. Sèchement battus mardi par le PSG (1-4), les Girondins ont vu le lendemain Nancy tomber sur l'os monégasque (0-1). Hasard du calendrier, le PSG et l'ASM se retrouvent dimanche pour un sommet du championnat et leurs vaincus en feront de même pour une affiche qui fera couler beaucoup moins d'encre.

Il y aura pourtant de l'enjeu sur la pelouse du stade Marcel Picot. Neuvième au classement, Bordeaux est à portée de fusil de la cinquième place, très vraisemblablement devenue depuis mercredi synonyme de ticket pour la Ligue Europa. Malgré un parcours chaotique, les joueurs du président Jean-Louis Triaud ont encore leurs chances.

Jean-Louis Triaud : "On n'est pas décroché"

A la lutte avec Guingamp, Saint-Etienne, Marseille ou encore Rennes qu'il recevra samedi prochain, Bordeaux doit repartir après avoir subi sa première défaite de l'année.

Nancy reçue cinq sur cinq à Marcel Picot

Et le faire sur la pelouse d'une équipe nancéenne qui a bien redressé la barre. L'ASNL est passée en deux mois de la dix-huitième à la douzième place du classement grâce notamment à une série de cinq victoires de rang à domicile.

Objectif cinquième place pour Jérémy Toulalan et les Girondins. - Maxppp
Objectif cinquième place pour Jérémy Toulalan et les Girondins. © Maxppp - MaxPPP

Les Lorrains ont pourtant encore besoin de points pour se rassurer quant à leur maintien. Entre deux équipes qui n'avaient pu se départager à l'aller (1-1) fin octobre, on verra qui aura le mieux digéré sa désillusion du milieu de semaine.