Sports

Foot - Ligue 1 : le bel été des Girondins de Bordeaux

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde lundi 12 septembre 2016 à 4:00

L'OL d'Alexandre Lacazette a buté sur la défense gironde
L'OL d'Alexandre Lacazette a buté sur la défense gironde © Maxppp - MaxPPP

En s'imposant avec autorité samedi à Lyon (1-3), Bordeaux a réalisé son premier gros coup de la saison. De quoi lui apporter de la sérénité et lui faire prendre conscience qu'il aura peut-être un rôle à jouer dans ce championnat.

Il est bien sûr trop tôt pour dire si ce Bordeaux là sera un bon, voire un grand cru mais ce qu'il montré samedi dans la banlieue lyonnaise incite à l'optimisme. Très vite mené au score (Kalulu, 2ème), il a su garder la tête froide, laisser passer l'orage avant de remettre la main sur le match et de devenir la première équipe à faire chuter l'OL dans sa nouvelle enceinte (neuf victoires, deux nuls).

La victoire ramenée de Décines n'a rien du hold-up car les Girondins ont rivalisé dans la possession du ballon (52/48) et ont tiré autant de fois au but que leur adversaire (13 tentatives, dont 5 cadrées). Surtout, ils ont maîtrisé leurs nerfs, ne commettant que sept fautes,  joué dans les intervalles avec 87% de passes réussies et parfaitement animé les côtés (18 centres) avec un Youssouf Sabaly particulièrement actif.

Il ne s'agit que d'une photo, la vérité d'un seul match, mais les joueurs de Jocelyn Gourvennec doivent prendre conscience de ce qu'ils ont fait sur la pelouse d'une équipe qui s'était promis de réagir après sa désillusion dijonnaise (4-2) et quatre jours avant ses débuts en Ligue des Champions.

Colonne vertébrale

Le bel été bordelais s'explique d'abord par un changement d'entraîneur. Nouvelle méthode, nouveau discours, des cartes redistribuées et une concurrence qui tire tout le monde vers le haut. C'est un classique. On se souvient d'ailleurs qu'en septembre 2014, le Bordeaux enthousiaste de Willy Sagnol était leader après 4 journées.

Prêté par le PSG, Youssouf Sabaly est une des satisfactions du début de saison - Maxppp
Prêté par le PSG, Youssouf Sabaly est une des satisfactions du début de saison © Maxppp - MaxPPP

La différence, c'est que Jocelyn Gourvennec dispose peut-être aujourd'hui des joueurs capables d'encadrer une jeunesse prometteuse. Cédric Carrasso et Grégory Sertic sont revenus de blessure, Jérémy Toulalan, absent à Lyon, a tout pour être le patron au cœur du jeu et Jérémy Ménez est pour l'instant le leader d'attaque attendu. Une colonne vertébrale autour de laquelle les Ounas, Rolan, Malcom, Vada et autre Sabaly vont continuer d'apprendre.

Apprendre par exemple qu'une saison ne se résume pas qu'aux matches de gala : avec Angers, Metz et Caen au programme en 8 jours, on va voir si Bordeaux a gagné en maturité.  Si c'est le cas, il pourra alors aller défier le PSG, le 1er octobre, lors d'un duel en altitude.

Partager sur :