Football DOSSIER : Toute l'actualité de la Ligue 1

Foot - Ligue 1 : Les Girondins de Bordeaux arrachent le match nul à Nantes (2-2)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 23 janvier 2016 à 22:23

Les Bordelais Poko et Guilbert à la lutte avec le Nantais Bedoya.
Les Bordelais Poko et Guilbert à la lutte avec le Nantais Bedoya. © Maxppp

Les Girondins de Bordeaux ont eu le mérite de ne jamais lâcher le match face au FC Nantes. Bien mal embarqués et menés 2-0 à dix minutes de la fin de la rencontre, ils ramènent finalement un point de leur déplacement à La Beaujoire.

"Il ne fallait pas arriver en retard". L'expression est connue mais elle s'est une nouvelle fois vérifiée sur la pelouse du FC Nantes où les locaux ont inscrit leur premier but après à peine trente secondes de jeu par Sigthorsson suite à une erreur d'appréciation de Guilbert. Les Nantais ont ensuite doublé la mise à la demi-heure de jeu grâce à Bedoya. "Un match n'est jamais terminé avant le coup de sifflet final", ce deuxième poncif s'est également vérifié puisqu'à la 85ème minute le but de Cheick Diabaté a redonné espoir aux Bordelais qui ont profité du but contre son camp de Lorik Cana dans les arrêts de jeu pour arracher le point du match nul dans ce derby de l'Atlantique, comptant pour la 22ème journée de Ligue 1.

Au delà de ce match nul qui permet aux joueurs de Willy Sagnol d'enchainer un onzième match sans défaite, il va falloir tout de même analyser cette partie moyenne côté Girondins sous peine de passer à côté de la demi-finale de coupe de la Ligue qui attend les joueurs mardi à Lille.

Match à mi-temps des Girondins

L'entame de match et plus globalement la première mi-temps des Girondins a été compliquée. Moins d'une minute de jeu et une incompréhension entre Chantôme et Guilbert donnait l'avantage aux Canaris. Bis repetita cinq minutes plus tard, cette fois sans conséquence. La défense à ensuite redressé la barre à la différence de l'attaque girondine, totalement inoffensive en première mi-temps, sans aucun tir cadré.

Le pressing haut et l'intensité des Nantais a perturbé le jeu bordelais qui a trouvé la solution en seconde période, notamment par Adam Ounas, toujours très percutant. Le FC Nantes a petit à petit relaché son étreinte et Bordeaux qui a eu l'avantage de la possession de balle a réussi à se procurer plusieurs occasions, sans toutefois réussir à tromper Riou, auteur d'un bon match. Dans les derniers instants, les Nantais pensaient avoir fait le plus dur avant que Diabaté n'inscrive le but de l'espoir pour les siens, du doute pour Nantes. Et de onze donc pour les Girondins. Onzième match sans défaite, Bordeaux n'a plus perdu depuis le 2 décembre. Un nouveau match nul chanceux mais néanmoins mérité au regard de la deuxième période de bonne facture rendue par les joueurs de Willy Sagnol.

Carrasso sort en pleurs

Le fait marquant de ce match, c'est la sortie à la 70ème minute de jeu du gardien et capitaine des Girondins, Cédric Carrasso. Le portier sort sur un corner et tente de récupérer un ballon qui traîne, mais sur un appui qui semble anodin il se tord de douleur. Lucide, il fait immédiatement signe au banc de touche et demande à être remplacé.

Carrasso sortira finalement en pleurs du terrain, laissant croire à une absence de longue durée, peut-être due à une rupture des ligaments du genou gauche. C'est le jeune Jérôme Prior qui l'a remplacé et qui n'a pas été sollicité sur la fin de match. Bordeaux arrache donc le match nul dans ce derby de l'Atlantique et continue de grapiller des places au classement de la Ligue 1. Avant les trois dernières rencontres de cette 22ème journée, les Bordelais remontent à la 8ème place avec 30 points, à une victoire à peine des places européennes...