Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux encore dans la réaction à Bastia (1-1)

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mercredi 30 novembre 2016 à 21:03

Bordeaux a attendu l'ouverture du score de Bifouma pour se réveiller
Bordeaux a attendu l'ouverture du score de Bifouma pour se réveiller © AFP - Pascal Pochard

Bordeaux a étendu sa série à sept matches sans défaite. Mais les Girondins ont été absents pendant plus d'une heure. Avant de se réveiller et d'égaliser sur une inspiration de Gaëtan Laborde. Un peu comme d'habitude.

42 minutes, c'est le temps qu'il a fallu attendre pour assister au premier corner du match. C'est dire le peu d'intensité d'une rencontre entre deux équipes d'abord décidées à ne pas prendre de risques.

Après cinq minutes, Bordeaux éteint la lumière

Bordeaux a livré cinq premières minutes volontaires et encourageantes. Avant de disparaître complètement, "mangé" dans les duels, en panne de vitesse et peu aidé par des leaders (Toulalan, Sertic, Ménez) en grande difficulté et un duo d'attaque Kamano - Kiese Thelin beaucoup trop tendre.

Gaëtan Laborde et Bordeaux gagnent peu mais n'ont plus perdu depuis ce match à Paris. - Maxppp
Gaëtan Laborde et Bordeaux gagnent peu mais n'ont plus perdu depuis ce match à Paris. © Maxppp - MaxPPP

Le changement d'organisation décidé à la pause, avec l'entrée d'Adam Ounas à la place d'Igor Lewczuk et le passage à un 4-4-2 à plat, ne change rien. Pire, dès le retour des vestiaires, un contre bastiais va au bout. Gaël Danic offre un caviar à Thievy Bifouma pour son deuxième but de la saison.

Laborde redonne l'impulsion

Jocelyn Gourvennec, qui demandait à ses joueurs d'être beaucoup plus dans l'action, n'a pas été entendu. Et son équipe a, presque comme d'habitude, réagi. Après avoir fait rentrer Gaëtan Laborde et, pour la première fois, le jeune Zaydou Youssouf, le technicien a vu son équipe se réveiller peu à peu. Et à douze minutes de la fin, un raid de Laborde, ponctué d'une habile balle piquée, a permis aux Bordelais de décrocher le point du nul.

Un point qu'ils vont conserver dans une fin de match tendue (expulsion de Florian Marange côté corse). Un point qui permet d'avancer et de grimper en cinquième position. Mais un point qui, avant de recevoir Lille samedi, n'aura sans doute pas beaucoup nourri sa réflexion au sujet d'une équipe qui donne toujours l'impression de pouvoir mieux faire.

Partager sur :