Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux impuissants au PSG (2-0)

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 1 février 2014 à 7:00

Une soirée bien trop tranquille pour le gardien du PSG Salvatore Sirigu
Une soirée bien trop tranquille pour le gardien du PSG Salvatore Sirigu © Panoramic

Battu vendredi soir au Parc des Princes en ouverture de la 23ème journée de Ligue 1, Bordeaux a subi la loi du leader. Un match à sens unique où il a été trop pauvre techniquement pour pouvoir exister.

Les Girondins ont fait leur possible mais ont perdu 2-0. En toute logique. C'est l'inévitable Zlatan Ibrahmovic qui a inscrit le 1er but parisien à l'heure de jeu sur une passe de Lucas, pourtant en position de hors jeu, et c'est Alex qui a doublé la mise en toute fin de rencontre.

Bordeaux aura presque tenu une heure sur la pelouse du Parc. Mais à quel prix! Car les Girondins n'ont fait que défendre face à des Parisiens dépositaires du jeu.

Nicolas Maurice-Belay : "L'impression qu'ils étaient vingt sur le terrain"

Avec leurs armes, ils ont fait front bien regroupés autour d'un duo Sané-Henrique, concentré et incisif.

Carlos Henrique, le buteur du jour pour les Girondins  - Aucun(e)
Carlos Henrique, le buteur du jour pour les Girondins
Mais il lui aurait fallu être plus juste techniquement pour garder un peu le ballon et respirer car, face au PSG, la méthode du "tout défensif" a ses limites .

Laurent Blanc n'a pas tremblé face à son ancien club - Maxppp
Laurent Blanc n'a pas tremblé face à son ancien club © Maxppp

Laurent Blanc : "Bordeaux a bien défendu"

Quand ce n'est pas le talent d'un de ses joueurs ou l'erreur de l'adversaire, c'est l'arbitre, ou plutôt son assistant en l'occurence, qui lui vient en aide.

Deux buts mais un monde d'écart

Comme tout le monde ou presque, Bordeaux a donc perdu au Parc des Princes. Ce n'est pas là bien sûr que se jouait sa saison mais le contenu de sa prestation était très attendue.

S'il a montré une certaine solidité, il a livré un match bien pauvre offensivement . Quatre tirs au but contre vingt côté parisien. Les Girondins ne sont pas d'attaque et le problème, c'est que ça dure depuis le début de l'année.

Dimanche à domicile face à Lorient, ils affronteraient une équipe qui boxe dans leur catégorie. Mais avec cette fois, une obligation de résultat.

Bordeaux a bien défendu avant de craquer

Partager sur :