Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux terrassent Monaco (4-1) et montent sur le toit du championnat

lundi 18 août 2014 à 7:00 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Attendu par ses supporters après une première sortie réussie à Montpellier, Bordeaux a poursuivi son opération séduction en pulvérisant une équipe monégasque qui menait pourtant à la pause. Quelque chose a changé en Gironde.

Les Girondins exultent
Les Girondins exultent © Reuters

A la sortie du stade, certains supporters ne se souvenaient plus d'avoir vibré autant depuis les soirées de Ligue des Champions. Il est prématuré de dire qu'ils la retrouveront bientôt mais ce qu'ils ont vécu dimanche soir augure de bons moments à venir.

Car la prestation girondine interpelle . D'abord parce que Monaco, malgré ses soucis du moment, n'est pas n'importe qui. Ensuite parce que marquer quatre buts en moins d'une demi-heure, ça n'arrive pas souvent.

Cédric Carrasso, le gardien des Girondins de Bordeaux - Maxppp
Cédric Carrasso, le gardien des Girondins de Bordeaux © Maxppp

Cédric Carrasso : "Il y a un vent nouveau sur Bordeaux"

La force de ce Bordeaux nouveau, c'est d'avoir su se remettre d'une première période mal fagotée où il a courru derrière un ballon le plus souvent insaisissable. Logiquement punis sur une tête de Berbatov (44ème), les joueurs de Willy Sagnol sont revenus transfigurés .

"Il y a l'envie de montrer une autre image au foot français. Notre travail, c'est de jouer là-dessus pour que les joueurs prennent conscience qu'ils ne doivent craindre personne" — Willy Sagnol

Une première période séduisante à Montpellier, une seconde période pleine de punch face à Monaco, les Girondins n'ont pas encore 90 minutes dans les jambes. Leur entraîneur explique que la préparation physique pèse encore mais il a déjà su transmettre la hargne qui l'habitait quand il était joueur .

A l'image d'un Diego Rolan, intenable et auteur d'un doublé , les Bordelais semblent avoir laissé leurs complexes au vestiaire. Bordeaux n'est sans doute pas le club le mieux outillé du championnat, il ne tiendra peut-être pas la distance mais il se donne en tous cas les moyens d'être un vrai acteur de la saison de Ligue 1.

Nicolas de Tavernost le propriétaire des Girondins avec le président Jean-Louis Triaud - Maxppp
Nicolas de Tavernost le propriétaire des Girondins avec le président Jean-Louis Triaud © Maxppp

Nicolas de Tavernost : "Willy Sagnol a été le bon choix"

Willy Sagnol : "Le classement est anecdotique, pas la réaction des joueurs"