Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux veulent garder le cap à Montpellier

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 17 décembre 2016 à 7:00

En janvier dernier, Diego Rolan et les Bordelais avaient gagné à la Mosson (0-1)
En janvier dernier, Diego Rolan et les Bordelais avaient gagné à la Mosson (0-1) © Maxppp - MaxPPP

Trois jours après son succès en coupe de la Ligue face à Nice, Bordeaux espère que son enthousiasme l'accompagnera ce samedi (20h) jusqu'à la Mosson où il tentera de repartir après deux défaites de rang en champîonnat.

Passé en deux semaines de la cinquième à la dixième place du classement, Bordeaux a pris du retard. Au lieu de profiter de la venue de Lille (0-1) puis de l'affiche face à Monaco (0-4) pour booster leur saison, les Girondins ont pris deux coups sur la tête. Ils ont réagi en dominant en coupe de la Ligue le leader de la Ligue 1. Un réveil qui demande confirmation à Montpellier puis lors des retrouvailles avec les Niçois mercredi prochain.

"En championnat, on ne peut pas dire qu'on soit très bien même si on n'est pas loin derrière, rappelle le milieu de terrain Jérémy Toulalan, exempté du voyage dans l'Hérault en raison d'une béquille. Ces deux matches avant la trêve vont être importants pour bien repartir au mois de janvier."

Face à Nice, les Bordelais ont retrouvé en partie leur collectif qui s'était dissous dans la difficulté de cette fin d'automne. Une entame déterminée, une efficacité pour prendre l'avantage puis doubler la mise, des individualités (Ménez, Toulalan, Malcom) qui ont haussé leur niveau. Bref, un Bordeaux comme ses supporters aimeraient le voir tous les weekends.

Halte aux sautes d'humeur

Alors, l'état d'esprit et l'allant affichés vont-ils survivre à la transition coupe-championnat ? Vu les sautes d'humeur de son équipe, Jean-Louis Triaud préfère rester prudent.

Jean-Louis Triaud attend de voir si ses joueurs auront le même mordant à Montpellier - Maxppp
Jean-Louis Triaud attend de voir si ses joueurs auront le même mordant à Montpellier © Maxppp - MaxPPP

"C'est sur la forme que l'on juge une équipe, explique le président. S'ils répètent ce genre d'investissement, on perdra probablement des matches mais on en gagnera d'avantage que ce qui s'est produit ces derniers temps."

Et Jocelyn Gourvennec, qui récupère Diego Contento, Grégory Sertic, Diego Rolan et François Kamano, rappellera sans doute à ses joueurs que la dernière équipe à avoir posé ses crampons sur la pelouse de la Mosson a pris un 3-0 sans appel. Et qu'il s'agissait du PSG...