Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins débutent l'ère Sagnol à Montpellier

samedi 9 août 2014 à 7:00 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Pour son baptême du feu sur un banc de Ligue 1, le nouvel entraîneur des Girondins va s'asseoir ce soir (21h) sur celui de la Mosson. Satisfait de la préparation d'avant-saison mais sans garantie sur le potentiel d'une équipe rajeunie.

Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins
Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins © Maxppp

Il a beau avoir près de 150 matches de L1 et huit saisons de Bundesliga au compteur, c'est en tant que novice que Willy Sagnol foulera ce soir la pelouse de la Mosson. L'ancien défenseur de Saint-Etienne, de Monaco puis du Bayern de Münich va étrenner ses galons d'entraîneur en Ligue 1 après s'être fait les dents à la tête de l'équipe de France U20.

Choisi, après le refus de Zinedine Zidane, pour prendre la succession de Francis Gillot, l'ancien défenseur international présente d'évidentes dispositions pour le poste. Mais il va devoir, comme tous ses collègues, composer avec la réalité du terrain.

Prudent et réaliste, Willy Sagnol se refuse d'ailleurs à fixer publiquement des objectifs en terme de classement. Tout juste rappelle-t-il l'importance de bien négocier une entame plutôt "épaisse" avec des déplacements à Montpellier et Nice, entrecoupés de la réception de Monaco.

"Si Bordeaux avait des moyens égaux à Monaco ou au PSG, je ne pense pas qu'il aurait pris Willy Sagnol comme entraîneur. Il y a eu une convergence d'intérêts." — Willy Sagnol

Car si certains observateurs évoquent déjà des similitudes avec Laurent Blanc qui avait réussi à emmener les Girondins à la deuxième place (2008) puis au titre l'année suivante, les deux anciens Bleus ne disposent pas du même effectif .

L'ex-Münichois récupère un groupe qui s'est pour l'instant peu renforcé (Khazri, Pallois) et qui a montré, sous les ordres de son prédécesseur, qu'il manquait de constance et parfois de conviction.

Cédric Carrasso a laissé le brassard à Lamine Sané  - Radio France
Cédric Carrasso a laissé le brassard à Lamine Sané © Radio France

Cédric Carrasso : "Ca devenait un peu fatigant"

Willy Sagnol va donc devoir recréer une dynamique et réussir l'amalgame entre les anciens (Carrasso, Plasil, Sertic, Jussiê, Diabaté) et la nouvelle génération (Badin, Kaabouni, Touré, Vada, Sacko) sur qui le club a tablé plus par nécessité économique d'ailleurs que par choix sportif.

Bordeaux condamné à abattre la carte jeune

Les Girondins sont globalement satisfaits de leur préparation et d'une série de sept matches amicaux ponctuée d'une seule défaite . Mais le bizuth Sagnol a suffisamment de bouteille pour savoir que ces promesses estivales vont maintenant se heurter au verdict de la compétition.

Montpellier-Bordeaux, c'est à suivre en LiveTweet et sur francebleu.fr à partir de 21h. 

 

Willy Sagnol : "On part avec des certitudes"