Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins tapent dans le mille à Montpellier (0-1)

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 9 janvier 2016 à 22:22

Diabaté ouvre le score au milieu d'une forêt de joueurs.
Diabaté ouvre le score au milieu d'une forêt de joueurs. © Maxppp

Bordeaux a remporté la 1000ème victoire de son histoire en L1 et surtout son premier succès à l'extérieur de la saison. Un but de Cheick Diabaté a suffi pour lui permettre de revenir, au moins provisoirement, dans la première moitié du classement.

Montpellier aura marqué deux dates de l'histoire récente des Girondins. D'abord en servant de sparring-partner lors de l'inauguration du Nouveau stade en mai dernier. Ensuite, en permettant à Bordeaux de s'imposer enfin hors de ses bases en championnat cette saison. Pas forcément du grand art mais un succès qui va assurément faire du bien.

Essentiel Cheick

Cheick Diabaté n'a eu qu'une occasion de but sur la pelouse de la Mosson. Enfin, une occasion, façon de parler puisque le géant malien s'est jeté comme un mort de faim sur un ballon cafouillé par la défense héraultaise suite à un corner au quart d'heure de jeu. Il y a laissé son tibia mais est resté sur le terrain, se rendant ensuite précieux, malgré la douleur, par sa capacité à conserver le ballon dans un rôle de point d'appui, avant de sortir à la 70ème minute. Le week-end dernier, c'est déjà lui qui avait par deux fois permis aux Girondins d'éviter la catastrophe en égalisant face à Fréjus / St Raphaël en coupe de France.

Beaucoup d'activité pour Jaroslav Plasil à la Mosson. - Radio France
Beaucoup d'activité pour Jaroslav Plasil à la Mosson. © Radio France

Les anciens vous saluent bien

Dans l'Hérault, les cadres ont tenu la barraque. De retour de blessure, Clément Chantôme, dans un style différent, a fait oublié Lamine Sané laissé en Gironde par Willy Sagnol. L'ex-Parisien a laissé les duels de costaud à son compère de la charnière Cédric Yambéré mais a livré un match propre grâce notamment à un placement sans fausse note. Précieux également Jaroslav Plasil. Le Tchèque a semblé aux jambes d'entrée de jeu, a manifesté beaucoup d'activité et a pu accompagner les quelques attaques girondines qui ne sont pas allé à leur terme. Enfin Cédric Carrasso, sauvé par son poteau en début de match sur une frappe de Yatabaré, a rassuré sa défense et surtout sorti l'arrête qu'il fallait au bout des arrêts de jeu face à Roussillon. Un arrêt qui vaut deux points.

Le chantier reste ouvert

Si Bordeaux s'en est sorti indemne, il a connu quelques trous d'air notamment sur les ballons en profondeurs à l'image de la dernière action du match. Sereins et appliqués, les joueurs de Willy Sagnol ont su respecter le plan de jeu jusqu'au bout. Offensivement en revanche, ils ont plutôt mal joué les situations de contre. En dehors du but, inscrit suite à un coup de pied arrêté, seule une frappe de Diego Contento sur la barre a fait frémir le public de la Mosson. Mais difficile de faire la fine bouche. Bordeaux vient de gagner ses deux premiers matches de l'année. Et après ce qu'il a vécu depuis le mois d'août, c'est un doublé qui a valeur d'encouragement.

Diego Contento à la lutte avec le Montpelliérain Yatabaré. - Maxppp
Diego Contento à la lutte avec le Montpelliérain Yatabaré. © Maxppp

Partager sur :