Football

Foot - Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux gâchent à Lille (0-0)

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 8 septembre 2017 à 20:53

A l'image de Kamano, l'équipe girondine s'est montré bien mal inspirée.
A l'image de Kamano, l'équipe girondine s'est montré bien mal inspirée. © AFP - Denis Charlet

Bordeaux est toujours invaincu. Mais il a été beaucoup trop brouillon pour espérer mieux ce vendredi dans le Nord, en ayant pourtant joué près d'une heure en supériorité numérique.

Un stade Pierre-Mauroy au toit fermé et censé réchauffer l'ambiance. Mais la température tarde à monter sur la pelouse.

Un retour de Sabaly sur le remuant Araujo, une tête d'Alonso sur corner, pas de quoi rassurer pleinement une équipe lilloise qui restait sur un revers domestique face à Caen (0-2). Pas grand chose non plus côté bordelais, la formation de Jocelyn Gourvennec ayant semble-t-il décidé de laisser venir.

Nouvelle supériorité numérique à l'extérieur

Le match va véritablement démarrer grâce à Thiago Maia. Contre son gré. Averti à la 14ème minute, le Brésilien repositionné par Bielsa au poste de latéral gauche, va maladroitement au contact et le pied levé sur Malcom. Peu après la demi-heure de jeu, il laisse ses partenaires à dix. Le 19 août à Lyon, Bordeaux s'était déjà retrouvé à onze contre dix après le carton rouge reçu par Darder.

Un avantage dont Bordeaux ne profite pas. Les Girondins s'enhardissent par De Préville, d'abord repris de justesse par Amadou dans la surface, puis sur une tête décroisée qui passe de peu à gauche.

Troisième nul en déplacement

A la reprise, Bordeaux monopolise le ballon comme attendu. Ce qui l'est moins, c'est l'incroyable déchet technique dont font preuve les Girondins. De plus, ils s'entêtent dans l'axe, oubliant d'étirer la défense nordiste.

Jocelyn Gourvennec fait entrer Cafu (64ème) qui se distingue par une remise d'école pour Sankharé qui se demande encore comment il a fait pour ne pas inscrire son sixième but de la saison. Un feu de paille. L'entrée de Laborde n'apporte aucune éclaircie. Au courage, Lille décroche un point. Bordeaux, lui, en a clairement laissé filer deux.