Football

Foot - Ligue 1 : Lyon assomme les Girondins de Bordeaux

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde lundi 10 mars 2014 à 6:00

Henri Bedimo a égalisé à la 91ème minute.
Henri Bedimo a égalisé à la 91ème minute. © Panoramic

En venant crucifier les Girondins dans les arrêts de jeu, l'Olympique lyonnais a sans doute ôté tout piment à la fin de saison bordelaise. Sauf incroyable série, Bordeaux sera absent de la scène européenne en septembre prochain.

Bordeaux s'était accroché pour y croire. Comme à son habitude, sans la manière, mais avec de l'envie et de la solidarité. Ca avait suffi face à Saint-Etienne. Pas face à Lyon.

L'OL a poussé pour revenir au score et, même si le scénario est cruel, il est tout sauf illogique . Henri Bedimo a d'abord jeté un coup de froid sur Chaban-Delmas en égalisant à la 91ème minute et, pendant que les Bordelais se demandaient encore comment ils avaient pu craquer si près du terme, le jeune Corentin Tolisso a surgi pour leur rappeler les exigences du haut niveau.

Henri Saivet : "Ce match nous tendait les bras"

Malgré une entame idéale face à un OL emprunté dans son inhabituel 3-5-2, Bordeaux n'a pas eu suffisamment de maîtrise et d'efficacité pour se mettre à l'abri. Une nouvelle preuve qu'il n'a pas de marge cette saison, quel que soit l'adversaire.

Francis Gillot se prépare à une saison sans Europe. - Radio France
Francis Gillot se prépare à une saison sans Europe. © Radio France - Pierre Breteau

Francis Gillot : "On a la trouille de perdre le ballon"

Le gagnant de ce duel savait qu'il ferait la bonne opération dans la course à l'Europe après les faux-pas de Reims, Marseille et Saint-Etienne. Avec cette sixième victoire à l'extérieur, c'est donc l'OL qui s'empare de la cinquième place.

Bafétimbi Gomis : "On ne doit pas nous enterrer trop vite"

Bordeaux, relégué à cinq longueurs, n'a plus que ses yeux pour pleurer. Dimanche, il ira à Montpellier pour éviter une troisième défaite d'affilée en laissant en Gironde le costume de candidat à l'Europe, manifestement trop grand pour lui cette saison.

Marc Planus : "En quatre minutes, on a perdu énormément"